Les comédiens Talents Adami Cannes 2016

Armelle Abibou

(c) Philippe Biancotto

En 2010, Armelle Abibou sort diplômée de l'Ecole supérieure d'art dramatique de la ville de Paris. L'année suivante elle intègre la Comédie-Française en tant qu'élève comédienne et joue sous la direction d'Alfredo Arrias, Laurent Pelly, Andres Lima et de Jacques Allaire.
En 2014 Armelle rencontre Robert Wilson et joue dans le spectacle Les Nègres  qu'il met en scène à l'Odéon.
Cette saison elle travaille avec la compagnie Ars Anima et joue dans le spectacle Nés Quelques part, programmé à la Villette.       
A l'écran on peut retrouver Armelle dans le long métrage Mon pote, réalisé par Marc Esposito et dans la dernière saison de Profilage.

Nicolas Avinée

(c) Philippe Biancotto

Après 10 ans d'ateliers théâtre en amateur à Amiens avec les compagnies Noir Lumière et la Soufflerie, Il part à 17 ans se former aux Cours Florent, Classe Libre, sélection prix Olga Horstig 2012. Au théâtre, il joue en 2013 au Théâtre Monfort dans L'odeur du sang humain ne me quitte pas des yeux de Philippe Ulysse, en 2015 dans La Mécanique du cœur, de Mathias Malzieu mis en scène par Coralie Jean (compagnie Le moineau), sera visible début 2017 dans Vu du pont d'Arthur Miller, mis en scène par Ivo Van Hove au Théâtre de l'Odéon (Ateliers Berthier). Il a tourné dans plusieurs long-métrages : Débutants, de Juan Pittaluga, Du goudron et des plumes, de Pascal Rabaté, La fille publique et L'Apôtre de Cheyenne Carron. Co-fondateur en 2011 de la Compagnie de la Pluie, il crée en 2012 le Festival Cumulus. Il travaille en tant que scénariste au sein du collectif Ciné-filS, en tant que comédien, auteur ou metteur en scène. Il travaille aussi avec Damaetas, les Cri'Arts, le Poulailler, le Détour.

Lola Bessis

(c) Philippe Biancotto

Repérée à douze ans à la sortie de l’école pour incarner le personnage principal d’un court-métrage, Lola prend goût très tôt aux plateaux de cinéma, au point de passer derrière la caméra à seulement quatorze ans. Plus tard, après deux années de classe préparatoire Hypokhâgne/Khâgne option cinéma à Paris, Lola poursuit sa formation cinématographique au sein des plus prestigieuses universités internationales (UCL à Londres et NYU à New York). En parallèle, elle se forme au jeu d’acteur chez Stella Adler à New York, ou encore auprès de Jack Waltzer, Jean-Bernard Feitussi ou Jordan Beswick à Paris. En 2010, elle écrit et produit le court-métrage Checkpoint, sélectionné par plus de 250 festivals internationaux. Deux ans plus tard, à seulement 21 ans, elle réalise son  premier  long-métrage, Swim  Little  Fish  Swim, dans lequel elle tient le rôle principal. Le film remporte plusieurs prix en festivals et bénéficie d’un vif succès lors de sa sortie en salles en 2014. Lola développe actuellement son second long-métrage et poursuit sa carrière de comédienne. Après la série France Kbek et plusieurs courts-métrages, on la retrouvera notamment à l’affiche du film de Nicolas Bedos, d’un long-métrage américain de Nathan Silver, du prochain film de Nicolas Bary et d’un nouveau long-métrage de Srinath Samarasinghe.

Ariane Blaise

(c) Philippe Biancotto

Après une formation à l’Ecole du Studio, Ariane intègre en 2011 l’ESCA, au sein duquel elle travaille, entre autres, avec Cécile Garcia-Fogel, Cyril Teste, Nathalie Fillion et Rémi de Vos. Durant cette période elle joue dans le cabaret Crime, Crime, Crime de Jean-Louis Martin-Barbaz, Roméo et Juliette mis en scène par Nicolas Briançon, au Théâtre de la Porte Saint-Martin, ainsi que sous la direction d’Yveline Hamon ou Hervé van der Meulen.
Elle tourne dans Kick Off de Fanny Sidney, film sélectionné au 36e festival de Court Métrage de Clermont-Ferrand, ainsi que dans plusieurs courts-métrages avec la FEMIS.
Depuis sa sortie en 2014, elle est assistante de Stéphanie Loïk, sur les spectacles La fin de l’Homme Rouge et Tchernobyl Forever. Elle joue dans Scènes de chasse en Bavière, sous la direction de Pénélope Biessy, participe à de nombreux spectacles de théâtre de rue, notamment avec la Cie Oposito, et a également fait un grand nombre de créations sonore pour le théâtre.

Joyce Bibring

(c) Philippe Biancotto

Joyce fait ses premiers pas sur scène à 11 ans dans Six personnages en quête d’auteur mis en scène par Jorge Lavelli aux côtés de Michel Duchaussoy, Dominique Pinon et Elsa Zylberstein. Mordue, elle intègre les Cours Simon, et décroche en 2005 le rôle-titre de Pleure en Silence de Gabriel Biggs, qui lui vaut le prix de Meilleure Comédienne au Festival International du Cinéma Latin. Elle intègre par la suite l’école du Studio d’Asnières, puis se forme auprès de Jack Waltzer et Bob Mc Andrew privilégiant les méthodes Meisner, Strasberg, Chekhov et Stanislavski. Elle alterne les rôles pour le petit et le grand écran, aux côtés de Jean-François Balmer pour Jean-Louis Lorenzi, d’Anthony Delon et Catherine Leprince pour Alain Schwarzstein, dans la série Clem sur TF1, ou encore en 2015 aux côtés de Clovis Cornillac dans la très attendue série Chefs sur France 2. Sur scène on a pu la voir dans les mises en scènes de V. Quezada ou de Christine Hadida. En 2016, elle tourne la saison 2 de la série Chefs, réalisée par Clovis Cornillac et Arnaud Malherbe.

Arthur Choisnet

(c) Philippe Biancotto

Dès l'âge de 7 ans j'ai suivi des cours de théâtre dans une troupe très active qui se produisait régulièrement.  Cette formation m'a donné l'expérience de la scène et surtout l'envie de m'y produire.  En parallèle je me suis formé à diverses disciplines sportives telles que l'équitation, les arts martiaux, etc. Mais surtout le Parkour (style yamakasi...), que je pratique toujours aujourd'hui. C'est en 2010 que je démarre réellement ma carrière par un premier court métrage, puis rapidement, des téléfilms, séries et long métrages. En parallèle de ma carrière de comédien, j'écris et réalise avec mon ami et associé Ylane Duparc.

Maxime Dambrin

(c) Philippe Biancotto

Après des études au conservatoire national d'art dramatique, il joue au théâtre sous la direction de Daniel Mesguich dans Hamlet, Georges Lavaudant dans Cyrano de Bergerac, Laurent Fréchuret dans En attendant Godot, et Laurent Laffargue dans Le Jeu de l'amour et du hasard. Au cinéma, il a commencé à l’âge de huit ans sous la direction de Jean-Louis Bertuccelli. On l’a vu récemment dans Le Quepa sur la vilni de Yann Le Quellec (prix Jean Vigo), Marguerite et Julien de Valérie Donzelli (S.O. Cannes 2015), et dans le premier rôle de House of Time, de Jonathan Helpert. En 2014, il a écrit et réalisé son premier court-métrage, Une raclette à deux.

Eugénie Derouand

(c) Philippe Biancotto

Après avoir obtenu un baccalauréat scientifique Eugénie Derouand voyagera à travers l'Australie, l'Asie et participera à un projet humanitaire en Afrique du Sud.
Pour elle tout commence par des ateliers avec Jack Garfein et Vernice Klier. Elle sera repérée par Béatrice Hall et rentre au sein d'Artmedia-VMA. Lors d'un atelier de direction d'acteurs, elle entend parler des Talents Adami Cannes ; et ce n'est que le début d'une belle aventure..

Quentin Faure

(c) Philippe Biancotto

La légende familiale raconte que mon envie de devenir comédien remonte à mes 1 an-et-demi. A un moment où j’étais spectateur, sur les genoux de ma mère, en train de regarder mon père et ses copains jouer. Et puis il paraît que dans un silence de mort j’ai crié « Il est trop rigolo mon papa ! ». La scène et la salle se sont arrêtées ; moi aussi apparemment, je me suis arrêté là.
19 ans plus tard, Montpellier ! L’ENSAD pour les intimes, sous la direction d’Ariel-Garcia Valdès ; où je rencontre Michel Fau, Serge Merlin, Bill Homewood, Vincent Macaigne… Puis j’enchaîne direct au CNSAD de Paris. Là j’ai comme professeurs Philippe Torreton, Olivier Py, Guillaume Gallienne. Olivier Py me demande de le rejoindre pour un an à l’Odéon, on va y jouer Roméo et Juliette et il lui faut un Tybalt (et une lady Capulet… si, si.). Quelques mois après ce sera Tom Fontana, accompagné de Barry Levinson, qui m’accordera ma chance dans la troisième saison de Borgia. Je devais faire 2 épisodes, je reste pour toute la saison. Re-théâtre, avec Alceste, en anglais cette fois, Cyrano, Henry V
Puis je rencontre James Watkins, avec je travaille brièvement dans son nouveau film, Bastille Day.
Tiens, mais c’est du cinéma ça !
Et si on essayait, le cinéma ?

Pierre Giafferi

(c) Philippe Biancotto

Formé au Cours Florent en Classe Libre puis au Conservatoire National Supérieur d'Art Dramatique. Il a notamment joué au théâtre sous la direction de Lena Paugam (Les cœurs tétaniques et les Sidérées), Thibaut Wenger (La Cerisaie), Clément Poirée (Homme pour Homme), Benjamin Porée (Trilogie du revoir, Andromaque et Platonov), Sterenn Guirriec (Partage de Midi), Clément Bondu (Hamlet/Ophelie et La musique/ La liberté), Fanny Sidney (Le Dindon), Francis Huster (César, Fanny, Marius), Pierre Niney (Si près de Ceuta). Au cinéma, il a joué en 2015 dans La danseuse de Stéphanie Di Giusto et tourne actuellement avec Blandine Lenoir dans Aurore Tabort. Diplômé de l'Ecole Supérieur d'Etudes Cinématographiques section réalisation, il met en scène aussi au théâtre : L'Epouvantail, Le Chevalier de la Lune ou Sir John Falstaff, Les Mains Négatives au Lewis Center à New-York et Nuits Blanches, adapté du roman de Dostoïevski au théâtre de Vanves. Il prépare une création pour 2016: Bataille.

Marie Kauffmann

(c) Philippe Biancotto

Marie kauffmann intègre le CNSAD en 2008 dans la classe de Nada Strancar. Pendant sa formation, elle travaille notamment avec Jean Damien Barbin, Yves Beaunesne, Yann Joël Collin, Julien Oliveri… Depuis sa sortie en 2011, elle joue sous la direction de Richard Brunel Joël Dragutin, et en 2013, elle est Roxane dans Cyrano de Bergerac mis en scène par Georges Lavaudant.
Au cinéma  elle travaille sous la direction de Nicolas Klotz, Sébastien Betbeder, Philippe Triboit, Stephen Cafiero,  Mali Arun , Just Philippot, Olivier Broudeur et Anthony Queré.

Jean-Baptiste Maunier

(c) Philippe Biancotto

Il fait ses débuts dans Les Choristes de Christophe Barratier en 2003 avec Gérard Jugnot et interprète également la bande originale du film.
Il enchaine par la suite plusieurs rôles à la télévision et au cinéma comme
Le Grand Meaulnes de Jean-Daniel Verhaeghe aux côtés de Nicolas Duvauchelle et Jean-Pierre Marielle, Hellphone de James Huth ou encore L’auberge rouge de Gérard Krawczyk avec Christian Clavier.
Il sera Guy Môquet pour François Hanss dans le court métrage La Lettre.
Il part étudier la comédie au sein du Lee Strasberg Institute à New York. De retour en France, il tourne les séries Zak d’Arthur Benzaquen, Merlin et Mes Chers Disparus de Stéphane Kappes il co-écrit et joue dans Noctambule de Lisa Azuelos. En 2013, il interprète Michael dans La Chanson de l'éléphant mis en scène par Bruno Dupuis aux côtés de Pierre Cassignard au Petit Montparnasse. Il sera nommé aux Molières 2014 en tant que « révélation masculine » et obtiendra le Prix Beaumarchais pour son interprétation. Egalement chanteur, auteur et compositeur, il sortira son premier album en 2016.

Mathieu Metral

(c) Philippe Biancotto

En 1987 Dalida meurt. Le 18 janvier de la même année, Mathieu Metral naît dans un hôpital parisien. En 2005, il venait d’avoir 18 ans et se rends compte que le métier de son père (ventriloque) est très cool. En 2007, sa mère (ex magicienne)  lui dit que « Ce n'est pas parce que tu fais rire tes potes que tu vas vivre de ce métier». En 2011, il lit son nom sur la liste des admis au studio d’Asnières. En 2012, il lit son nom sur la liste des admis à la classe libre des Cours Florent. Mathieu Metral travaille avec Jean Pierre Garnier dans une pièce de Jean Luc Lagarce (Le pays Lointain),  Martin Darondeau dans une pièce de Pascal Elbé (Pour ceux qui restent), Alexis Michalik (Le Cercle des Illusionnistes) et Tatiana Spivakova (Les justes). Au cinéma, il travaille avec Remi Bezançon (Nos futurs), Emmanuel Mouret (Aucun Regret)  et Sophie Reine (Cigarette et chocolat Chaud).
Mathieu sera dans le prochain film de Sophie Reine qui se nomme Cigarette et Chocolat chaud qui sortira cet été avec à l'affiche Camille Cottin et Gustave Kervern, production Mandarin Cinéma. Il joue un employé de l'assistance publique qui retire la garde de ses enfants à Gustave Kervern et qui devra être convaincu par celui-ci de lui redonner la garde des bouts de chou.

Benoit Michel

(c) Philippe Biancotto

A l’adolescence, il joue avec la compagnie Les Piccolos dirigée par Alice Michel pendant une dizaine d’années. Ainsi, il jouera Le Songe d’une nuit d’été ou encore Arlequin serviteur de deux maîtres en tournée en  France. Après sa licence en Art du spectacle à Bordeaux 3, il intègre, en 2006, la formation Temps d’M Espace pour l’acteur dirigé par Luc Faugère et la Cie Prométhée de Luc Cognet. Il tourne Nino, une adolescence imaginaire de Nino Ferrer de Thomas Bardinet. Il crée la compagnie de clown Les Ben2.
En 2011, il arrive à  Paris. On a pu le voir entre autres  dans Clem, La Vengeance aux yeux clairs réalisé par David Morley  et Fais pas ci Fais pas ça réalisé par Michel Leclerc. Au théâtre, Il joue le Roi Nu d’Evgueni Schwartz au Théâtre des Béliers Parisiens. Il crée la Cie File Agathe et le spectacle L’Autre Whitechapel qu’il joue à l’Aktéon Théâtre et à la Comédie des Boulevards. Il est aussi organisateur et programmateur du Festival de Théâtre Drôles de Mômes.

Marie Petiot

(c) Philippe Biancotto

Marie Petiot obtient son bac Littéraire option Théâtre dans le cantal en 2009 avant de se lancer à Paris afin de poursuivre ses études. Elle s’est formée au Cours Florent pendant trois ans dans le cursus classique avant d’intégrer la promotion 33 de la Classe libre en 2012. La même année elle participe et gagne le Prix Olga Horstig qui lui permet de se faire repérer par un agent. Elle commence à tourner notamment pour la télévision Mes chers disparus série réalisée par Stephane Kappes, Ligne de Mire téléfilm réalisé par Nicolas Hertz, Parents mode d’emploi... etc) et le cinéma Sweet Girls réalisé par Jean Paul Cardinaux et Xavier Ruiz, Neiges d’automne réalisé par Hugo Bardin. Elle a aussi joué au théâtre par exemple en 2013 à la Madeleine aux côtés d’Agnès Jaoui dans Les uns sur les autres mis en scène de Catherine Schaub. Parallèlement elle joue dans des projets du collectif La Cantine, crée avec des amis rencontrés à l’école. Gouttes d’eau sur pierre brulantes, Les Peintres charbons...

Garance Rivoal

(c) Philippe Biancotto

Garance a étudié au conservatoire municipal Gustave Charpentier dans le 18e arrondissement de Paris à partir de 2006 et fait un premier stage avec Joël Pommerat en 2009. Elle suit dans le même temps des cours de danse classique et de chant. À sa sortie d'école, elle joue dans le spectacle Une année sans été, de Catherine Anne, mis en scène par Joël Pommerat, qui tourne notamment au théâtre de l'Odéon, au théâtre Paris-Villette, au théâtre National de Bruxelles, etc. En parallèle elle tourne au cinéma pour Lorenzo Bianchi (Acéphale Production) dans son premier court-métrage Mia, pour la Fémis dans le film Ophélia de Lola Roqueplo, pour Hillel Poirel dans La salade, Raphaël de Tonnac dans Julie et Léonard et, en 2016, pour Fabien Gorgeart dans  Le diable est dans les détails (Première Ligne Film).
Cette année elle joue dans le spectacle Léna et Agnès, de et par Ali Razi, artiste associé à la MCNN et s'attelle à sa première mise en scène pour le théâtre, une adaptation du texte ADN de Dennis Kelly avec le collectif Platok.

Sarah Jane Sauvegrain

(c) Philippe Biancotto

Sarah-Jane obtient une Licence de Lettres et Arts, et une licence d’art du spectacle (Paris 7 et Paris 8) En 2005 elle joue dans Slogans – mes Berengère Bonvoisin au Théâtre de la Colline, Paris. En 2007/2008 3 soirées pour Roger Vailland et Le premier qui tombe – mes Catherine Gandois à la Maison des Métallos, Paris. En 2009, Majestic Louche Palace avec le Collectif ildi ! eldi ! aux Subsistances à Lyon. En octobre 2011, elle intègre le CNSAD où elle poursuit sa formation dans la classe de Jean-Damien Barbin et de Nada Strancar. En août 2014, elle joue Fantasia mis en scène par Sophy Clair David. Dernièrement, elle incarne Marianne,  dans Les caprices de Marianne,  mes par Frédéric Bélier Garcia. Au cinéma, elle tourne La vie au ranch (rôle principal) de Sophie Letourneur (2009 prix du public à Berlin). En 2012 Elle prête sa voix au rôle de Nina dans le film d’animation d’Éric Omond (meilleur film d’animation/ Césars). En décembre 2014 elle tourne The Big House réalisé par Jean Emmanuel Godart (sortie prévue courant 2016). À la radio elle enregistre plusieurs fictions radiophoniques avec Laure Egoroff (Radio France) et Ilana Navaro (Arte radio). À la télé, elle participe aux saisons 1&2 d’Ainsi soient ils réalisées par Rodolphe Tissot et À la série Paris de Gilles Bananier (rôle principal d’un transsexuel : Alexia) pour Arte.  Elle travaille actuellement avec Pierre Marie Baudouin sur un projet qui tente d’expliquer l’affaire Jimmy Savile pour le théâtre Sylvia Montfort.

Milena Studer

(c) Philippe Biancotto

Née d’un père musicien et d’une mère peintre, Milena est dès son plus jeune âge sensibilisée aux arts visuels et vivants. Expérimentant différentes formes d’expressions artistiques, elle trouvera son épanouissement dans le jeu. Parallèlement à ses cours de théâtre, elle commence en 2010 à étudier le cinéma à l’université de Paris 8. Afin de s’adonner pleinement à ses projets théâtraux, elle intègre la formation professionnelle de l’Atelier International de Théâtre Blanche Salant et Paul Weaver.  Par la suite elle est choisie pour suivre l’Actors Training, dirigé par Blanche Salant.
Elle collabore avec de jeunes réalisateurs sur de nombreux courts métrages, dont certains sélectionnés en festivals. Elle interprète également quelques rôles à la télévision. Ne souhaitant pas pour autant délaisser le plateau, elle participe à plusieurs créations lui permettant d’aborder différents registres. Elle se distingue notamment dans le rôle de Karine des Larmes Amères de Petra Von Kant  de R.W. Fassbinder.

Bastien Ughetto

(c) Philippe Biancotto

Après une adolescence en Argentine, il arrive à Paris à 18 ans décidé à faire du cinéma. Ne sachant rien du milieu artistique, il commence seul à écrire, réaliser et jouer dans ses courts métrage. Parallèlement, il se forme à l’EICAR. François Ozon le repère au théâtre et lui propose un rôle dans Dans la Maison. Avec des amis il crée sur internet Les Parasites, collectif ambitieux de participer à la création du cinéma de demain, à l’aide de courts-métrages entre poésie et absurdité, inspirés de la société actuelle, et c’est encore en jonglant entre plusieurs casquettes qu’il mène à bien ce projet commun. C’est avec eux qu’il écrit actuellement son premier long métrage. Récemment, il a joué dans Orphans, une pièce de Lyle Kessler et fait sa première mise en scène. On le verra cette année au cinéma dans Jeunesse de Julien Samani et sur les planches dans une mise en scène de Thierry Harcourt. Amoureux de la nature, il rêve d’une vélorution mondiale.

Tony Zarouel

(c) Philippe Biancotto

Né en Algérie, je suis arrivé en France à l’âge de13 ans sans savoir parler français. C’est à l’EICAR que j’ai passé deux ans de formation en Actorat, en étant chauffeur de salle sur TF1 en parallèle. 2009 premières pub, suivi par des cours, moyen et longs métrages indépendants tel que Le Périple de Vincent Orst, Les Cercles du Vicieux de Philippe Vallois, Pas de rêve pas de baise de Sabrina Amara… et prochainement dans Raid Dingue de Dany Boon. J’ai participé à l’émission Le grand débarquement 2 sur Canal+ en tant que danseur hip hop. Bilingue en arabe que je lis et écrit et parle couramment l’anglais. Mon rêve serait d’être nominé aux Oscars.