fbpx
Fermer
Fermer
Retour
Talents

Talents Adami Théâtre A l'affiche

Une nouvelle mise en valeur de huit jeunes actrices et acteurs

L’Adami a placé au cœur de son action la mise en lumière de jeunes comédiennes et comédiens aux prémices de leur carrière. L’opération Talents Adami Théâtre permet à huit jeunes artistes d’être sélectionnés et dirigés par une ou un metteur(e) en scène de renom et de se produire dans le cadre d’un festival à la renommée internationale.

Talents Adami Théâtre 2022

Cette année, l’Adami donne carte blanche à Emilie Rousset et Louise Hémon pour une création programmée dans le cadre du Festival d’Automne à Paris en 2022.

À l’issue de 21 jours de répétitions (incluant la Générale), six représentations seront données aux CDCN Atelier de Paris à la Cartoucherie.

La promotion 2022 est constituée de : Barbara Chanut, Mohamed El Mazzouji, Anaïs Gournay, Manon Hugny, Damoh Ikheteah, Tom Pezier, Arthur Rémi et Ophélie Ségala

© Romy Alyzée

La promotion 2022

Barbara Chanut

Barbara est issue du monde sportif et du théâtre. Depuis ses 5 ans, elle pratique le karaté en traditionnel et en compétition. Elle commence sa formation au jeu d’acteur avec Chloé Dabert et Sébastien Eveno. Son attachement sport-théâtre la mène à intégrer le Conservatoire de Rennes et l’Université Rennes 2 en STAPS. En 2019, elle est admise à l’école de La Salle Blanche dirigée par Florient Azoulay et Xavier Gallais. En parallèle, elle travaille sur une création franco-allemandeavec la Schauspielschule de Kassel, puis avec Benjamin Lazar dans « Le Triomphe de La Paix » et s’engage dans l’association Fight For Dignity. En 2021, elle crée la Compagnie Sochin dont la première création, « Duras-Platini », sera jouée prochainement.

 

L’opération Talents Adami Théâtre représente l’opportunité d’une émulsion à plusieurs, d’un travail collectif avec des acteurs d’une même génération, des semblables.

Mohamed El Mazzouji

Mohamed El Mazzouji est né en 1992 à Nador au Maroc. Il débute sa formation théâtrale à l’institut Supérieur d’Art Dramatique et d’Animation Culturelle de Rabat (ISADAC) en 2011, où il obtient son diplôme de formation de comédien, puis il intègre en 2016 le Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris (CNSAD) dans la classe de Sandy Ouvrier en tant qu’élève étranger. Sur scène il a travaillé sous la direction de Jean-Louis Martinelli, Laurent Gaudé, Sandy Ouvrier, Caroline Marre… Il a collaboré avec les musiciens Vincent Leterme et Tatiana Probst. Devant la caméra il a joué sous la direction de Faouzi Bensaïdi, Olivier Ducastel, Daniel Martin, Hélène Rosselet-Ruiz… Il est également engagé comme assistant à la mise en scène d’opéras.

 

L’aventure Talents Adami Théâtre est à mes yeux une opportunité de rencontres artistiques et humaines avec des professionnels et des jeunes comédiens qui partagent la même passion que moi.

Anaïs Gournay

Après avoir brièvement évolué à haut niveau de basket, Anaïs intègre en 2010 l’Actéa, ou elle acquière les bases. Elle poursuit son parcours dans plusieurs écoles privées ou elle développe son rapport au corps. En 2017 elle intègre l’ENSAD de Montpellier. Elle y travaille en tant qu’actrice avec, entre autres, Alain Françon, Aurélie Leroux, Stuart Seid, Pascal Kirsch, Jean-François Sivadier, Gildas Milin, Berangère Vantusso, etc… À sa sortie elle travaille avec Emmanuel Noblet, Jonathan Capdevielle, Frédéric Fisbach.  Elle est assistante à la mise en scène sur plusieurs créations. Actuellement, elle débute la création de son propre projet.

 

Talents Adami Théâtre c’est une rencontre avec des metteuses en scène. Leur travail. La possibilité peut-être de construire une relation artistique solide et authentique.

Manon Hugny

Manon Hugny grandit en région parisienne, où elle obtient un Certificat d’Etudes Théâtrale au Conservatoire de Clamart. Elle poursuit son exploration du jeu au conservatoire du XVe arrondissement de Paris, puis intègre l’Ecole Supérieure d’Art Dramatique (de 2019 à 2022). Durant cette formation, elle travaille notamment avec Laurent Sauvage, Igor Mendjisky, Anne Monfort, la Compagnie du Double, Caroline Marcadé, Eric Didry, Elsa Granat, Maëlle Dequiedt… En 2022-2023, Manon sera également comédienne dans « Nos jardins » écrit et mis en scène par la Compagnie du Double (Amine Adjina et Emilie Prévosteau).

 

Les Talents Adami Théâtre sont une grande chance ! Chance de croiser la route d’autres acteurs et actrices de mon âge aux parcours variés.

Damoh Ikheteah

Damoh commence le théâtre dès l’âge de 10 ans, au Théâtre Gérard Philipe de Saint-Denis. Il est alors repéré par Cyril Teste et joue dans sa création « Reset ». De 2014 à 2016, il rejoint la Troupe éphémère de Jean Bellorini au Théâtre Gérard Philipe. En 2016, il intègre l’école Claude Matthieu pour trois ans. Il rejoint ensuite la Classe de la Comédie de Reims (promotion 21) à l’issue de laquelle il joue dans « Attraction », une création de Delphine Hecquet. En novembre 2021 il participe en tant que comédien au projet « Archipel », mis en scène par Jean Bellorini au TNP, un spectacle multidisciplinaire avec des comédiens, danseurs, traceurs et skateurs.

 

Le théâtre est l’un des moyens par lequel je peux m’exprimer et c’est une chance de le faire quand l’opportunité se présente et je suis conscient de cette chance avec le projet Talents Adami Théâtre.

Tom Pezier

Tom a commencé les études de théâtre au conservatoire de Bordeaux pendant un an, avant d’intégrer l’École supérieure d’art dramatique de Paris en 2016. En 2019 il présente avec sa promotion « Dévotion, dernière offrande aux Dieux morts », mis en scène par Clément Bondu, au 73e Festival d’Avignon.  Ensuite, il travaille avec la compagnie du ZEREP pour la pièce « Purge, Baby, Purge », ainsi qu’avec Sara Llorca pour « La terre se révolte ». Il a joué aussi dans une série pour France Télévisions « Les aventures du jeune Voltaire » réalisée par Alain Tasma, et dans le dernier film de Fabrice Eboué « Barbaque » avec Marina Foïs.

 

Pour moi l’aventure Talents Adami Théâtre représente la possibilité de découvrir de nouveaux horizons artistiques, de rencontrer le processus de travail de deux metteuses en scène et de pouvoir participer à la création d’un nouveau spectacle autour d’un projet commun.

Arthur Rémi

Arthur Rémi tente sa chance au théâtre après avoir vu toute son enfance son père, lui-même comédien, jouer. Il fait ses débuts au conservatoire de Bordeaux, puis obtient en 2018 un premier rôle au cinéma aux côtés de Lily-Rose Depp dans « Les Fauves » de Vincent Mariette. La même année, il intègre l’école du Théâtre National de Bretagne dont il sort diplômé en 2021. Depuis, il joue au théâtre sous la direction de Mohamed El Khatib (« Mes Parents »), Phia Ménard (« Fiction/Friction »), Pascal Rambert (« Dreamers »), Madeleine Louarn et Jean-François Auguste (« Opérette ») et Arthur Nauzyciel (« Le Malade Imaginaire ou le silence de Molière »).

 

Ces initiatives comme celles que l’Adami met en place permettent la stabilité d’une proposition artistique forte. Nos 8 routes se croisent à cet instant T, et plus tard nous pourrons regarder en arrière, à l’intersection de ces chemins, et dire : nos instants T se seront rencontrés ici, au moins.

Ophélie Ségala

Ophélie Ségala est comédienne et metteure en scène. Elle se forme au jeu pendant sept années aux conservatoires d’Annecy, d’Aubervilliers et au conservatoire Mozart de la ville de Paris. Elle suit également des études théâtrales en licence à la Sorbonne Nouvelle puis un master de mise en scène et dramaturgie à l’Université Nanterre. Depuis 2017, elle dirige la Compagnie Ungender avec laquelle elle a créé « Hamlet Queer » (2018), « Transgression » (2019) ainsi que « Au Bord de Claudine Galea » (2022).

 

 

Cette aventure représente pour moi la promesse d’une belle rencontre avec les comédiennes et comédiens de ce projet comme avec les deux metteuses en scène Emilie Rousset et Louise Hémon, ainsi que de l’Adami.

Les metteuses en scène

 

ÉMILIE ROUSSET
Metteuse en scène au sein de la compagnie John Corporation, Emilie Rousset explore différents modes d’écriture théâtrale et performative. Elle utilise l’archive et l’enquête documentaire pour créer des pièces, des installations, des films. Elle collecte des vocabulaires, des idées, observe des mouvements de pensée. Ensuite elle les déplace et invente des dispositifs où des acteurs incarnent ces paroles. Une superposition se crée entre le réel et le fictionnel, entre la situation originale et sa copie.

Après avoir étudié à l’école du Théâtre National de Strasbourg en section mise en scène, elle a été artiste
associée à la Comédie de Reims. En 2014, au Grand Palais, pour Monumenta (Ilya et Emilia Kabakov), elle crée avec Maya Boquet Les Spécialistes, un dispositif performatif qui se réécrit en fonction de son contexte d’accueil. La pièce a été reprise dans de nombreux théâtres, musées et festivals. Elle co-réalise avec Louise Hémon une série de films courts, « Rituel 1 : L’Anniversaire », « Rituel 2 : Le Vote », « Rituel 3 : Le Baptême de mer » et « Le dernier Débat » projetés notamment au Centre Pompidou, au Festival Côté Court et à la Cinémathèque Française. Pour le Festival d’Automne 2018, dans le cadre du programme New Settings de la Fondation d’entreprise Hermès, elle crée, « Rencontre avec Pierre Pica » qui retranscrit son dialogue avec un linguiste, puis co-signe avec Louise Hémon « Rituel 4 : Le Grand débat » qui met sur scène le tournage d’un débat présidentiel. Avec Maya Boquet, elle crée en 2019 « Reconstitution : Le Procès de Bobigny », a partir du célèbre procès mené par Gisèle Halimi. La pièce est créée au T2G – Théâtre de Gennevilliers, dans le cadre du Festival d’Automne à Paris, et remporte l’appel à projet du Groupe des 20 théâtres d’Île de France. Sa dernière création, Les Océanographes – co-signée avec Louise Hémon – explore les archives d’Anita Conti, première femme océanographe et pionnière de l’écologie maritime. La pièce a été créée au T2G-Théâtre de Gennevilliers dans le cadre du Festival d’Automne 2021. Elle prépare actuellement deux nouvelles pièces : « Rituel 5 : La mort » cosignée avec Louise Hémon dans le cadre des Talents Adami et « Playlist Politique » qui sera présentée au Théâtre de la Bastille. Ces deux nouvelles créations seront programmées dans le cadre du Festival d’Automne à Paris 2022.

 

LOUISE HÉMON
Conjuguant cinéma, vidéo et théâtre, Louise Hémon développe une pratique où le « réel » constitue une matière vive qu’elle sonde pour faire émerger les symboles et les mythes qui fabriquent notre imaginaire. Les héros, les aventurières, les statues, le château, la montagne sont les figures de puissance qui traversent son travail, avec une attache particulière au corps et au décor.

Cinéaste diplômée de l’Atelier documentaire de La Fémis, elle est notamment l’auteure d’un péplum documentaire, « L’Homme le plus fort » (Hot Docs Toronto, FIFIB, diff. ARTE – 2015), d’un documentaire de cape et d’épée « Une vie de château » (Festival Hors Pistes, Centre Pompidou, diff. ARTE – 2019) et d’un film chorégraphique, « Cavern » (1er prix du Festival International de Vidéo Danse de Braga, Portugal – 2016). On peut voir ses courts-métrages à la Fondation Lafayette Anticipations, à la Cinémathèque Française, au Festival Côté Court, au Festival Actoral, à la Gaîté Lyrique…

En duo avec Emilie Rousset, elle crée depuis 2015 « Rituels » une collection évolutive de films et de
performances présentée au Centre Pompidou. Poursuivant cette collaboration, elles écrivent et mettent en scène deux spectacles « Rituel 4 : Le Grand Débat » (Festival d’Automne à Paris 2018) et « Les Océanographes » (Festival d’Automne à Paris 2021). Avec le soutien du CNC et de la SACD, Louise prépare actuellement son premier long-métrage de fiction « L’Engloutie », lauréat du programme Emergence 2022.

Le projet artistique

Rituel 5 : La Mort

Émilie Rousset et Louise Hémon créent depuis 2015 la série « Rituels », une collection évolutive de films, performances et pièces qui ausculte les rites de notre société en jouant des codes du théâtre et du cinéma documentaire. Partant de l’archive et de l’enquête, les deux metteuses en scène explorent le potentiel théâtral qui se loge entre le document original et sa représentation. Leurs quatre précédents films et les deux spectacles qu’elles ont créés ensemble témoignent d’un travail dont l’humour est une composante essentielle. Nouvelle collaboration du duo, la pièce « Rituel 5 : La Mort », regardera les pratiques mortuaires, les représentations, les symboles et les rites qui construisent notre imaginaire collectif.

Conception, écriture, mise en scène : Émilie Rousset, Louise Hémon
Interprétation : Barbara Chanut, Mohamed El Mazzouji, Anaïs Gournay, Manon Hugny, Damoh Ikheteah, Tom Pezier, Arthur Rémi et Ophélie Ségala
Conseil à la dramaturgie : Marine Prunier
Lumières : Romain de Lagarde
Cheffe opératrice image : Alexandra de Saint Blanquat
Maquillage SFX : Amanda Silaen
Montage vidéo : Carole Borne
Régie son et vidéo : Romain Vuillet et Cristian Sotomayor
Régie générale : Jérémie Sananes
Stagiaire à la mise en scène : Elina Martinez
Administration et production : Les Indépendances, Colin Pitrat et Hélène Moulin

Durée estimée : 1h15
Production : John Corporation
Coproduction Festival d’Automne à Paris, Adami, dans le cadre de l’opération Talents Adami Théâtre. En collaboration avec l’Atelier de Paris CDCN.

John Corporation est conventionné par le Ministère de la Culture – DRAC Île-de-France et par la Région Îlede-
France. Émilie Rousset est artiste en résidence à Points communs, Nouvelle scène nationale de Cergy-Pontoise/Val d’Oise, au lieu unique, Nantes et au Volcan, Scène nationale du Havre.

 

Presse

CONTACT

Agence de presse Sabine Arman
Sabine Arman : sabine@sabinearman.com | 06 15 15 22 24
Doris Audoux : doris@sabinearman.com | 06 61 75 24 86

Crédit photos : Pascal Ito – Adami

Retour en Haut