Les artistes Révélations classiques 2009

Concert des Révélations classiques

Les huits musiciens des Révélations classiques 2009 donnent leur concert parisien le vendredi 5 novembre 2010 à l'Amphithéâtre de la Cité de la musique.

> programme du concert - fichier pdf 4Mo

Le Festival Pablo Casals de Prades a accueilli le 3 août, à l’église de Catllar, le premier concert des 8 jeunes artistes lyriques et instrumentistes Révélations Classiques de l'Adami 2009.

photos Thomas Bartel / Adami

Mélanie Bregant, Accordéon

Mélanie Bregant, Accordéon

Révélation classique de l’Adami 2009

L'accordéoniste Mélanie Brégant, originaire de Haute-Savoie, entre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris en 2002, année de l'ouverture d'une classe d'accordéon. Quatre ans plus tard, elle obtient son Diplôme d'Études Supérieures, avec mention très bien à l'unanimité, première nommée. Elle obtient également le diplôme de Perfectionnement Soliste Instrumental après avoir travaillé avec Max Bonnay et Jean-Noel Crocq. Elle gagne un 1er prix au concours des « Avants-Scènes » 2007 et un Grand Prix International « Jeunes Talents » en 2008;  elle fait partie des « Révélations classiques de l'ADAMI » 2009. Soutenue par la Fondation Meyer, elle donne régulièrement en solo des récitals de découverte de l'accordéon de concert, au travers de musiques originales russes, de musiques contemporaines et de transcriptions. On a pu l'entendre à la Cité de la musique de Paris, au Phénix de Valenciennes, à l'espace Croix Baragnon de Toulouse, ainsi que dans de nombreux festivals, tels que ceux de Saint-Riquier, de Dinard, de Prades, les « Musiques en Roue Libre » (Artois), « Les Flâneries Musicales » de Reims, les « Musiques en Vivarais-Lignon », le festival de l'Orchestre de Chambre de la Gironde, « Les Nouveaux Talents de Villiers-sur-Mer », le festival « Musica Nigella », les programmes de « Musique de Chambre à Giverny », la « Saison Musicale de l'Epau », ou encore les « Rencontres Contemporaines » (Haute-Loire). Depuis 1999, elle collabore régulièrement avec l'ensemble de musique contemporaine 2e2m, avec lequel elle joue sur scène dans des spectacles tels que Zoo Musique de Jacques Rebotier, The Cradle will Rock de Marc Blizstein, Têtes Pansues de Jonathan Pontier, ou encore Jeux de Pommes, jeu de Paul de François Narboni. En 2005, elle interprète la partie d'accordéon d'une transcription de Bastien et Bastienne de Mozar lors d'une tournée avec la compagnie Premier Acte. Plus tard, elle est l'accordéoniste de Passages, spectacle de la compagnie Les Accordéeuses, alliant mime, théâtre et accordéon solo contemporain. Elle est invitée par l'ensemble Instant Donné pour créer une pièce de Gérard Pesson au Festival Musica de Strasbourg en 2006, avec Christophe Desjardins à l'alto solo. Elle joue ensuite en soliste avec l'Orchestre National de Lille dans des compositions de Bernard Cavanna. En 2008, elle interprète le concerto pour accordéon et orchestre Spur d'Arne Nordheim, à la Cité de la Musique de Paris. Plus récemment, elle se produit au sein de l'ensemble Court-Circuit dans une pièce de Jacques Rebotier, et joue avec l'Équipe Rozet dans le spectacle Repose en Paix. Elle interprète également une transcription d'un concerto de Bach avec l'Orchestre de chambre de Genève.

Florent Charpentier, Clarinettiste

Florent Charpentier, Clarinette

Né en 1982, Florent Charpentier vient de terminer un cycle de perfectionnement au Conservatoire de Paris, dans les classes de Michel Arrignon et Pascal Moraguès et a remporté un Premier Prix au concours international « Printemps de Prague ».
Son parcours musical débute à huit ans avec Philippe Moinet puis se poursuit au Conservatoire de Nancy dans la classe d'Olivier Dartevelle. En 2000, il obtient un diplôme d'études musicales, suivi d'un diplôme de concert à l'unanimité en clarinette et en musique de chambre en 2002. La même année, il entre au Conservatoire national supérieur de musique de Lyon, dans les classes de Jacques Di Donato et Robert Bianciotto. En 2006, il obtient son diplôme avec mention spéciale du jury pour l'interprétation de la pièce de Karlheinz Stockhausen Der Kleine Harlekin. Cette distinction lui vaut d'être invité par la société Vandoren à se produire en récital au Congrès international de la clarinette à Vancouver.
Durant ses années d'études à Lyon, il travaille avec l'Orchestre national de Lyon, l'Orchestre national des Pays de la Loire et l'Orchestre national de L'Opéra de Lyon. Il participe également à l'Orchestre français des Jeunes et l'Orchestre mondial des jeunes, avec lequel il interprète en 2003 le Concerto de Mozart en soliste à Tel Aviv. Il s’est produit à plusieurs reprises aux côtés de formations prestigieuses tels que l’orchestre de chambre de Prague, l’orchestre de la Musique de l’air, l’orchestra della Toscana et l’orchestre de l’Opéra de Toulon.
La musique de chambre occupe une place importante dans sa formation et notamment le répertoire avec cordes et piano. Il se produit régulièrement aux côtés de différentes formations de chambre telles que le quatuor Léonis, l’ensemble à vents Initium ou l’ensemble Niguna et Sonia Wieder-Atherton. Lauréat 2009 du programme « Déclic » soutenu par l’organisme Culturesfrance, il enregistre à la Maison de Radio France un programme de récital clarinette et piano en compagnie de la pianiste Kyoko Nojima.
La découverte du répertoire musical contemporain représente une part importante de ses activités. C’est ainsi qu’il collabore avec de jeunes compositeurs tels que Krystof Maratka ou Samuel Andreev.
Passionné de musiques improvisées et de musiques du monde, il s'investit dans plusieurs projets mêlant musique, peinture et théâtre musical. Cette année, son projet « Voyage à l’Est », autour des musiques savantes d’inspiration populaire est retenu par la fondation Meyer (enregistrement dans la collection « Jeunes Solistes », printemps 2009). Depuis septembre 2007, il est aussi professeur-coordinateur du département « vents » au conservatoire d’Asnières-sur-Seine.

Saténik Khourdoian, Violon

Saténik Khourdoian, Violon

Née à Marseille en 1983, Saténik Khourdoian étudie le violon auprès de Jean Ter Merguerian au CNR de sa ville natale où elle obtient, à treize ans, deux premiers prix en violon et en musique de chambre. Elle intègre alors la classe de Jean-Jacques Kantorow en violon et Alain Meunier en musique de chambre au CNSM de Paris. Elle travaille à l’occasion de nombreux festivals avec Christian Ivaldi, le Trio Wanderer, Emmanuel Strosser ou Pierre Amoyal.
Elle se produit régulièrement en soliste et en musique de chambre en France et à l’étranger, sur des scènes aussi prestigieuses que le Concertgebouw d’Amsterdam, le Jerusalem Music Center, la Salle Pleyel, la Salle Cortot, la Cité de la Musique, la salle Olivier Messiaen de Radio France avec l'Orchestre Philharmonique de Radio France sous la direction de Juraj Valcuha, le Wortham Center de Houston, la Salle Puccini de Milan, les Festivals de la Roque d’Anthéron, de la Grange de Meslay et Musique en Brionnais, et en tournée au Moyen Orient. Elle est également invitée dans plusieurs émissions de France Musique.
Saténik vient de remporter le Quatrième Prix du Concours Long Thibaud et trois prix spéciaux (Prix du public, de la SACEM et Gaby Pasquier). En février 2008, elle reçoit un Deuxième Prix aux YCA de New York. Elle a également remporté un Premier prix et prix de virtuosité du Concours international Aram Khatchatourian à Erevan et un Quatrième Prix au Concours de Markneurkirchen. En 2007, elle est sélectionnée par les Holland Music Sessions pour la tournée des « New Masters on Tour », intègre le programme « Déclic » de CulturesFrance. Ses prochains projets incluent notamment des récitals au Concertgebouw d’Amsterdam, une tournée dans les Philharmonies d’Europe de l’Est, un concert avec Gilles Apap au Zénith de Rouen, un engagement avec l’orchestre de Cannes/PACA ou l’enregistrement de son premier disque autour de l’exotisme musical chez les compositeurs français du XX siècle (fondation Meyer).

Marion Platero, Violoncelle

Marion Platero, Violoncelle

Révélation classique de l’Adami 2009

La violoncelliste Marion Platero est née en 1989 à Bayonne. Après des études au Conservatoire de cette ville, elle intègre le Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris en Septembre 2005, dans la classe de Philippe Muller ainsi que dans les classes de Claire Désert, Amy Flammer et Marc Coppey pour la musique de chambre. La fin de ses études est couronnée par un prix de musique de chambre (mention très bien) et un prix de violoncelle (mention très bien à l'unanimité avec félicitations du jury). Elle  participe à de nombreux stages et classes de maîtres avec Gary Hoffman, Aldo Parisot, Sonia Wieder-Atherton, entre autres. Dans le cadre d'une classe de maître de Natalia Gutman, elle joue en soliste avec l'orchestre de Cannes en 2008. Depuis 2010, elle joue régulièrement aux cotés de Sonia Wieder-Atherton ainsi que de François Salque. En soliste ou au sein de formations chambristes, elle se produit également à Paris, en Espagne et dans sa région natale. Elle remporte de nombreux prix : le prix Daniel Dechico, le prix Raynaud Zurfluth du Royaume de la musique en 2004, le 1er prix d'honneur du concours UFAM 2005, puis le 1er prix et le prix spécial du jury du Concours international de musique de chambre de San Sebastian (Espagne), le 1er prix du concours BELLAN (France), le 3e prix au Concours international FLAME (France) et le 1er prix au Concours international de Llanes (Espagne). En 2009, elle est demi-finaliste du Concours Lutoslawski à Varsovie et elle fait partie des « révélations classiques ADAMI » de l'année. Elle obtient également un 2ème prix au Concours international Carlos Prieto à Morelia (Mexique) et est demi-finaliste du Concours de musique contemporaine de Stuttgart. Elle se perfectionne actuellement  en musique de chambre au Conservatoire Supérieur de Musique de Paris.

Julie Fuchs, Soprano

Julie Fuchs, Soprano

Née  en  1984,  Julie  Fuchs  poursuit  des  études  musicales  complètes  (formation  musicale,  violon, orchestre, musique  de  chambre)  et  entame  une  formation  théâtrale  de  six  ans  puis  des  études  de musicologie à la faculté de Montpellier.  En 2004, elle obtient le 1er Prix de Violon, puis en 2006 celui de Chant avec les félicitations du Jury.  Elle  acquiert  une  expérience  de  la  scène  à  travers  un  répertoire  de  chansons  (Otchoz),  de musique baroque  (rôle  de  Didon  de  H.  Purcell),  d’opérette  (rôle  d’Eurydice,  d’Ernestine  d’Offenbach…),  de musique  contemporaine  (stage  Aperghis  avec Martine  Viard)  et  de  différents  récitals.  Elle  interprète aussi  les héroïnes mozartiennes  (Suzanne, Pamina…) dans  le spectacle Un drame  joyeux mis en scène par Fanny Gioria. Elle est également co-fondatrice du quintette vocal a capella « Il en manque un pour faire un sextuor ». En 2006, Julie Fuchs entre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où elle intègre la classe de Robert Dumé puis d’Alain Buet en 2007. Elle y recevra également l’enseignement de Jeff Cohen, Susan Manoff, Olivier Reboul, Jérôme Corréas, Sandrine Piau, etc.
En 2008 elle participe au  festival Off and Back à Venelles, au  festival  lyrique de Gigondas, ainsi qu’à l’émission « La boîte à musique » de J-F Zygel sur France 2. 
Elle  est  lauréate  du  concours  international  de  l’UFAM,  et  remporte  également  le Prix  de  la Mélodie Française.
En 2009, elle interprète le rôle d’Elle dans L’Amour masqué de Messager au Musée d’Orsay, et celui d’Eurydice dans Orphée et Eurydice de Glück au Théâtre Mouffetard. Elle se produit en oratorio notamment avec l’orchestre de Caen dans la Pauken Mess de Haydn. 
Elle  est  sélectionnée  pour  participer,  juillet  2009,  à  l’Académie  du  Festival  d’Aix-en-Provence  où  elle chantera Mozart et Haydn en récital avec Louis Langrée et la Camerata Salzbourg. 
En 2010, elle sera Susanna dans Le nozze de Figaro de Mozart sous la direction de Kenneth Weiss.

Pauline Sabatier, Mezzo

Pauline Sabatier, Mezzo

Révélation classique de l’Adami 2009

La mezzo-soprano Pauline Sabatier commence sa formation au sein de la Maîtrise de l’Opéra de Lyon et étudie parallèlement le piano et la danse au Conservatoire National de Région de Lyon. En 2002, elle intègre la classe de Gary Magby au sein de la Haute École de Musique de Lausanne, dont elle sort en 2007, munie des diplômes de soliste et d’enseignement. Elle est ensuite sélectionnée par l’Académie d’été de Verbier pour y travailler auprès de Thomas Quasthoff et Roger Vignoles. Elle a également été choisie pour suivre les classes de maîtres de D. Fischer-Dieskau, C. Ludwig, E. Moser, D. Duesing, M. Nicolescu et F. Pollet. Elle est lauréate des bourses Mosetti et Niccati-de-Luze. En 2009 l’ADAMI lui décerne le statut de « Révélation Jeune Artiste Lyrique »; puis elle remporte, en 2010, le 2ème prix du Concours de Chant de Béziers. Pendant ses études, l’Opéra de Lausanne lui confie le rôle de la Comtesse Ceprano dans Rigoletto de Verdi. Elle y chante également dans Postcard from Morocco de Dominick Argento, et Transformations de Conrad Susa, dans des mises en scène d’Elsa Rooke. Elle donne par ailleurs de nombreux récitals et concerts notamment en Suisse, France, République Tchèque et Croatie, avec l’Ensemble Paul Klee. En 2007, Pauline Sabatier intègre pour deux saisons l’opéra-studio de l’Opéra National du Rhin. Elle y travaille avec les metteurs en scène Jean-Philippe Clarac, Olivier Deloeil, François de Carpentries et Philippe Arlaud sous la direction du chef Emmanuel Joel-Hornak. En décembre 2007, elle chante le rôle de la Deuxième Dame dans La Flûte enchanté au Grand Théâtre de Genève, dans une production d’Omar Porras. En février 2008, elle interprète le rôle de Lazuli dans L’Étoile de Chabrier à l’Opéra National du Rhin, sous la direction de Benjamin Levy. A l’automne 2008, elle chante dans Les Brigands d’Offenbach à l’Opéra d’Avignon et de Besançon. En décembre, elle est Gontran dans Une éducation manquée de Chabrier en compagnie de l’Orchestre de Chambre Pelléas, au Théâtre de Caen. Elle reprend ensuite le rôle de Lazuli, dans L’Étoile, à l’Opéra de Limoges, et chante dans la Messe en si de J.S. Bach (version à dix solistes) avec les Musiciens du Louvre sous la direction de Marc Minkowski. Parmi ses projets figure le rôle d'Hélène dans Une éducation manquée de Chabrier à Montpellier, puis celui de Marc dans Le Martyre de Saint Sébastien de Debussy à la Cité de la Musique sous la direction de Michel Tabachnik.

Julien Behr, Ténor

Julien Behr, Ténor

Julien Behr est né à Lyon en 1982. Il entre dès l’âge de 6 ans à la Maîtrise de la Primatiale Saint Jean de Lyon où il suit une formation musicale en horaires aménagés. C’est Robert Hillebrand, membre de la troupe de l’Opéra de Vienne, qui éveille en lui ce goût sans réserve pour le chant.
Il est titulaire d’un Master de Droit des Affaires. Il abandonne ses projets de carrière d’avocat pour se consacrer à plein temps à la musique. Il est admis en 2005 au CNSMD de Lyon en classe de chant lyrique où il poursuit actuellement ses études.
Parallèlement, il nourrit une passion pour le théâtre qu’il pratique depuis son plus jeune âge, ce qui le conduit tout naturellement à l’opéra. Il a interprété Clem dans le Petit Ramoneur de Britten, ou Beppe dans Rita de Donizetti mis en scène par Hélène Delavault. Il chante divers rôles d’opérettes d’Offenbach, dont Paris dans la Belle Hélène, le ténor dans Off Off Offenbach avec les Percussions Claviers de Lyon sous la baguette de Philippe Grammatico, Babylas dans Monsieur Choufleuri sur la Scène Nationale d’Annecy sous la direction artistique d’Annie Tasset, Guido dans La Chatte métamorphosée en femme et Ramasse-ta-Tête dans Croquefer avec les musiciens de l'Opéra de Lyon sous la direction de Marc Trautmann, ou encore l’Interprète dans l’Amour Masqué de Messager dans une mise en scène de Ruth Orthmann. En concert, on a pu le voir en 2006 à Paris dans le rôle titre de Samson de Haendel avec les musiciens des Arts Florissants, en 2007 à Grenoble dans Pulcinella de Stravinsky avec les musiciens du Louvre sous la direction de Mirella Giardelli, ou à Lyon dans le Stabat Mater de Dvorak avec les Solistes de Lyon Bernard Tétu avec lesquels il se produit régulièrement, en 2008 à Nantes dans la Messe en La de Schubert ainsi que dans la Messe Sainte Thérèse de Haydn avec l’Ensemble Instrumental de l’Ouest, et dernièrement dans les Nuits d’été de Berlioz sous la direction de Peter Csaba.
Il prépare pour 2009, entre autres, le Messie d’Haendel qu’il donnera avec l’Orchestre des Pays de Savoie ainsi qu’avec les Concerts de l’Hostel Dieu, il est également sollicité pour interpréter le rôle de Ferrando dans Cosi fan tutte de Mozart qui se jouera dans toute la France, ainsi que le rôle titre d’Orphée aux Enfers d’Offenbach au Festival d’Aix-en-Provence.

Alexandre Duhamel, Baryton

Alexandre Duhamel, Baryton

Né à Paris en 1983, le baryton Alexandre Duhamel manifeste dès son plus jeune âge un grand intérêt pour la musique classique, le chant et le théâtre.
En 2005, il est admis à l'unanimité au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris dans la classe de Malcolm Walker. Entre 2007 et 2009, il est le lauréat de plusieurs concours internationaux (Mâcon, UFAM, Flame). En mars 2008, il  fait ses débuts sur scène dans le rôle de Leporello (Don Giovanni, Mozart) à l'Opéra de Besançon et en juillet 2008, participe à Rocamadour au festival les Eclectiques où il fait un récital avec la mezzo-soprano Béatrice Uria-Monzon.
En mars 2009, il interprète le Garde-chasse dans la Petite Renarde rusée de Janacek à l'opéra de Rouen, avant d’être nommé en juin, Révélation lyrique de l’année par l’Adami.

La saison prochaine, il entrera à l’Atelier lyrique de l’Opéra de Paris et retrouvera le rôle du Garde-chasse en Décembre à l’Opéra de Reims.

Document à télécharger

Cette opération est organisée par l’Association artistique de l’Adami. Créée en 1994 par l’Adami, elle concoit et produit des opérations et des événements permettant aux  artistes-interprètes professionnels de démarrer ou de poursuivre leur carrière dans les meilleures conditions.

Association Artistique de l'Adami
14-16 rue Ballu
75311 Paris Cedex 09 - France
tél : 01 44 63 10 00

Découvrir les autres éditions