fbpx
Fermer
Fermer
Retour
Talents

Talents Adami Classique A l'affiche

Véritable dispositif d’accompagnement pour les artistes lyriques et instrumentistes

Chaque année depuis plus de 25 ans, l’Adami met en lumière huit jeunes artistes solistes : quatre artistes lyriques et quatre instrumentistes, grâce à son opération Talents Adami Classique.

Cette opération est désormais un label reconnu et valorisant pour les artistes qui en bénéficient : les Talents Adami Classique sont fréquemment nommés voire récompensés lors des Victoires de la Musique Classique.

Talents Adami Classique 2022

Véritable dispositif d’accompagnement, cette opération permet aux artistes de vivre une expérience complète à la rencontre des professionnels et du public.

Les 8 Talents Adami Classique 2022 :
– Participeront à une résidence
– Bénéficieront d’une séance photo en studio
– Bénéficieront d’une captation vidéo professionnelle de leur prestation
– Se produiront dans le cadre de 3 concerts consacrés à l’opération

La promotion 2022

  • Les artistes lyriques

Clarisse Dalles, soprano

Après des études de piano au conservatoire de Versailles, Clarisse Dalles s’oriente vers le chant en intégrant la Maîtrise de Radio France. Dans ses rangs, un « Requiem Allemand » de Brahms au Théâtre des Champs Elysées décidera de sa vocation. Elle intègre le CNSMDP dans la classe de Frédéric Gindraux, et l’Académie Musicale Philippe Jaroussky en 2017. Elle y reçoit les conseils de Barbara Hannigan, Nathalie Stutzmann, Felicity Lott.  Au conservatoire elle interprète le rôle de la Gouvernante dans le « Tour d’Écrou » de Britten. Elle se passionne pour le répertoire léger, et la musique de chambre. Elle est en tournée pour la saison 2019/2020 avec Totte dans « Yes! » de Maurice Yvain et la Compagnie Les Brigands et le Palazetto Bru Zane, puis Maud dans « Là-Haut » de Maurice Yvain avec la compagnie Les Frivolités Parisiennes début 2021. Elle les retrouvera début 2023 avec le rôle de Béatrice dans « Coup de Roulis » de André Messager, à l’Opéra de Compiègne et au Théâtre de l’Athénée à Paris. Très prochainement elle sera Miss Ellen dans « Lakmé » de Léo Delibes au Festival des Nuits Lyriques de Marmande. Pour la musique de chambre, elle travaille avec Jeff Cohen, Susan Manhoff et Anne Le Bozec. Dans ce répertoire elle est récompensée en concours par le Prix du Meilleur Duo avec le pianiste Guillem Aubry au Concours International de Mélodie Française de Toulouse. Elle remporte également le prix Présence Compositrice au Concours International de Marmande, qui lui permet d’enregistrer un disque de mélodies françaises sous le label Présence Compositrices, (et) dont la sortie est prévue au printemps 2023, en duo avec la pianiste Anne le Bozec.

L’Adami permet une formidable mise en lumière, et au-delà de cette visibilité, c’est la chance exceptionnelle de bénéficier d’un accompagnement multiple :  suivi personnalisé, prise en charge vidéo, communication…

Floriane Hasler, mezzo-soprano

Floriane Hasler est lauréate des 1ers Prix des Concours Internationaux de Froville (baroque) et de Canari (opéra). Parallèlement à ses études au CNSMDP, des chefs comme Raphaël Pichon ou Vincent Dumestre (entre autres) lui font confiance pour tenir des parties soliste. Elle est ensuite sélectionnée pour intégrer l’Atelier Lyrique d’Opera Fuoco. Récemment, elle est remarquée pour son timbre et son autorité dans le rôle d’Orlofsky dans « Die Fledermaus » de Johann Strauss au CNSMDP, puis à l’occasion de ses débuts à l’Atelier Lyrique de Tourcoing dans Orphée pour « Orphée et Eurydice » de Gluck, où la critique salue l’émotion qu’elle délivre. La saison prochaine, on pourra l’entendre à l’Opéra de Marseille dans « Elisabetta regina d’Inghilterra » de Rossini dans le rôle d’Enrico puis dans celui de Bellone dans « Médée » de Marc-Antoine Charpentier sous la direction de Hervé Niquet au Théâtre des Champs-Élysées.

Être nommée Talent Adami 2022 est une distinction très gratifiante et encourageante pour des artistes en début de carrière.

Imanol Iraola, baryton

Baryton franco-espagnol, Imanol Iraola débute très jeune la pratique vocale au sein de la Maîtrise de Bretagne. Obtenant ses premiers rôles solistes sur la scène de l’Opéra de Rennes, il étudie en parallèle le cor d’harmonie au conservatoire de cette même ville. Passionné de chant et de musique baroque, il intègre en 2015 le Centre de musique baroque de Versailles. Collaborant au cours de ses études entre autres avec La Rêveuse, The Gabrieli Consort, Les Talents Lyriques, il se produit à l’Auditorium de l’Opéra Bastille, à l’Auditorium du Royal College of Music de Londres et à l’Opéra Royal du Château de Versailles. Actuellement en formation de chant lyrique généraliste au CNSMD de Lyon, on a pu l’entendre notamment dans la « Passion selon Saint Jean » de Bach, dans le « Dialogue des Carmélites » de Poulenc et dans « Armide » de Gluck. Cette année, il a été Papageno dans « La Flûte enchantée » de Mozart au CNSMDL (rôle qu’il reprendra en août au Festival de Besançon-Montfaucon). On a pu l’entendre en janvier à la Folle Journée de Nantes dans un récital solo avec harpe autour de Schubert, et il se produira prochainement comme soliste avec les ensembles Le Poème Harmonique et La Tempête. Sensible à la pluralité des arts, il est également percussionniste et se produit notamment avec l’ensemble Les Lunaisiens dirigé par Arnaud Marzorati. Il se forme entre autres au zarb avec David Bruley à l’Institut de Musiques Persanes de Lyon et aux castagnettes avec la danseuse espagnole Ana Yepes.

Talents Adami Classique permet une visibilité professionnelle accrue et un accompagnement privilégié au travers de la résidence de travail et des différents concerts.

Thomas Ricart, ténor

Après des études à l’ESSEC, le ténor Thomas Ricart se consacre au chant en intégrant le CNSMDP. Membre de l’atelier lyrique Opéra Fuoco, il intègrera l’Académie de l’Opéra de Paris en septembre et participera aux productions de « Salome » de Strauss et de « Roméo et Juliette » de Gounod. Lors de la saison 2021-22, il a été Alfredo dans « La Traviata », Benvolio dans « Roméo et Juliette » de Gounod à l’Opéra Comique et a interprété plusieurs rôles dans « Le Couronnement de Poppée » de Monteverdi avec l’Académie.

 

 

Être Talent Adami est un grand bonheur, celui de rejoindre une magnifique famille de chanteurs et d’artistes qui sont maintenant les porte-étendards de la musique et du chant français.

  • Les artistes instrumentistes

Samuel Bismut, piano

Samuel Bismut est un pianiste né en 1998, actuellement en master au Conservatoire National Supérieur de Paris dans la Classe de Denis Pascal. Il est remarqué pour son interprétation de la « Sonate en do mineur D958 » de Schubert durant la finale-récital de l’Internationaler Schubert Wettbewerb 2021 en Allemagne. Lauréat du prix Rosa Sabater au prestigieux Concours international Premio Jaén 2022 en Espagne, il est récompensé pour son investissement dans le répertoire espagnol, particulièrement dans le grand cycle d’Isaac Albéniz « Iberia ». Régulièrement amené à défendre dans les salles de concert son répertoire de prédilection, il se consacre tout particulièrement à la musique de Mozart, Schubert, Chopin, ainsi qu’au répertoire pianistique français du 20e siècle.

 

Johannes Gray, violoncelle

Après des débuts avec le Chicago Symphony Orchestra à quatorze ans, le violoncelliste Johannes Gray remporte le Prix international Pablo Casals, la Médaille d’Or au Fischoff Chamber Music Competition, et le Prix de l’APCAV au Verbier Festival. Ses engagements en solo l’ont conduit à travers quatre continents pour des concerts à la Philharmonie de Berlin, aux festivals Ravinia et Verbier, au Lincoln Center, au SuperCello à Beijing et à la Cello Biennale d’Amsterdam. Il s’est formé auprès de Hans Jørgen Jensen à Chicago, Jérôme Pernoo au CNSMD de Paris et Frans Helmerson à l’Académie Barenboim-Said à Berlin. En duo avec la pianiste Anastasiya Magamedova, il est artiste en résidence à la Scandinavian Cello School au Danemark.

Pour moi, l’aventure Talents Adami Classique représente la collaboration entre des artiste et le soutien d’une structure.

Mélanie Laurent, harpe

Mélanie Laurent est une des harpistes les plus brillantes de sa génération, dont le talent a été récompensé par le 1er Prix de l’USA International Harp Competition 2019, l’un des plus prestigieux concours de harpe au monde. Qualifiée de « source d’inspiration » par le Harp Column, son « jeu flamboyant » a été célébré par le magazine ResMusica. Ses pas de jeune soliste la porte au-delà des frontières, des Émirats Arabes Unis à la Chine, en passant par l’Italie ou encore la Serbie.

 

 

La résidence offerte par l’Adami est aussi un contexte idéal pour nouer de nouvelles amitiés artistiques et fêter le retour à la vie normale en musique.

Magdalena Sypniewski, violon

Magdalena déploie une activité musicale riche et complète. Elle forme avec ses sœurs le Trio Sypniewski, invité par de nombreux festivals. On a pu les entendre aux côtés d’Alexandre Kantorow, Adam Laloum… Elle a étudié au CNSMDP avec Roland Daugareil, et se forme aussi auprès de grandes personnalités musicales grâce à la Kronberg Academy, la Seiji Ozawa Academy ou l’Académie Jaroussky. Portée vers la musique ancienne, elle se produit régulièrement au sein d’ensembles tels que Jupiter, les Arts Florissants, les Ambassadeurs… Lauréate du Concours Bellan, elle obtient le 2e prix du Concours international de Cullera et est finaliste du Concours international Wajnberg. Soutenue par la Fondation Safran et la Fondation Meyer, elle joue un violon de Charles Coquet, ainsi qu’un violon français du XVIIIe.

Rejoindre les Talents Adami, c’est à la fois un accomplissement dans mon apprentissage du métier de musicien, mais aussi un tremplin pour tous mes projets artistiques à venir !

 

Presse

CONTACT

Agence de presse Sabine Arman
Sabine Arman : sabine@sabinearman.com | 06 15 15 22 24
Doris Audoux : doris@sabinearman.com | 06 61 75 24 86

 

 

 

 

 

 

Crédit photos : Pascal Ito – Adami

Retour en Haut