Les artistes Révélations classiques 2007

L'Adami félicite les deux jeunes chanteuses lyriques Révélations classiques de l'Adami lauréates du prestigieux Concours de chant Reine Elisabeth, dont la finale s'est tenue le 24 mai 2008 au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles.

Bravo !

2ème prix
Isabelle Druet, mezzo
Révélation classique 2007

4ème prix
Anna Kasyan, soprano
Révélation classique 2006

Révélations classiques de l'Adami 2007 11e édition

Les lauréats lyriques

Benoit Arnould, baryton

Après avoir étudié le chant au Conservatoire de Nancy, Benoît Arnould a débuté sa carrière de soliste à l'Académie de Musique de Porrentruy, en Suisse, sous la direction de Mikaël Radulescu (Messe en Si, Magnificat). Egalement titulaire d'une licence de musicologie, il a depuis interprété de nombreux rôles, enregistré Médée de Charpentier et Proserpine de Lully avec le Concert Spirituel, chanté dans le Messie de Haendel, le Requiem de Mozart, L'Enfance du Christ de Berlioz, et dernièrement dans La Damnation de Faust de Berlioz sous la direction de Jacques Mercier, avec l'orchestre national de Lorraine. Pour la saison 2007/2008, il abordera  le répertoire contemporain avec la création des Sacrifiés, opéra en 3 actes de Thierry Pécou et chantera le rôle de Lucifer dans la Résurrection de Haendel.

Isabelle Druet, mezzo

D'abord comédienne, Isabelle Druet intègre le CNSM de Paris où elle obtient une mention très bien à l’unanimité avec les félicitations du jury. Elle remporte en 2008, le 2ème prix du Concours de chant Reine Elisabeth de Belgique.
Déjà familière de la scène, on a pu la voir interpréter Angelina dans Cenerentola à Paris et en tournée, La Colpa  dans La Vita Humana de Marazzoli avec le Poème Harmonique en France et à l'étranger, Ruggiero dans Alcina de Haendel à Paris, la Périchole au Festival des Pierres lyriques, Mélisse  et Charite dans Cadmus et Hermione de Lully à l’Opéra Comique, Carmen avec l’Orchestre de l’Aube ou encore le Chant de la Terre de Mahler à la Folle Journée de Tokyo. Parmi ses projets à venir, La Sagesse, Sidonie et Mélisse dans Armide de Lully avec les Arts Florissants au Théâtre des Champs-Elysées, Ramiro dans la Finta Giardiniera de Mozart aux Opéras de Fribourg, Besançon et Dijon et la 3ème Dame au Festival d'Aix en Provence et des récitals en France et en Belgique.
Au disque, on peut l’entendre dans Plaisir d’Amour et Firenze 1616 (Nouveauté - Choc du Monde de la Musique,  ffff télérama) chez Alpha avec le Poème Harmonique.

 

Joanna Malewski, soprano

Suite à ses études à l’ENMD de Montreuil, Joanna Malewski obtient en 2003 le Premier Prix au Concours Léopold Bellan, ainsi qu’une Médaille d’or de Chant, tous deux à l’unanimité. Admise ensuite au CNSM de Paris, elle obtient le Prix du Jury au Concours de Chant de Béziers. Sa carrière de soprano est déjà riche : l’Ensemble Baroque du Maine, l’Opéra de Toulon, l’Opéra Comique, l’orchestre de l’Opéra de Rouen l’ont déjà accueillie. Donnant aussi de nombreux concerts en tant que soliste (Chœur de Paris Sorbonne, trio Bergamasque, quatuor Satie, Ensemble Vibrations…), elle interprète en 2007 le rôle de l’Amour dans Orphée aux enfers de Gluck à l’Opéra de Toulon et le rôle de Frasquita dans Carmen au festival Gloriana.

Mathias Vidal, ténor

Après une licence de musicologie en 1999, Mathias Vidal a étudié le chant au CNSM de Paris dont il sort diplômé en 2003. Cette même année, il est lauréat du 17ème Concours International de Chant de Clermont-Ferrand dédié à la musique sacrée, et de l'audition annuelle du Centre Français de Promotion Lyrique. Il interprète des rôles aussi bien contemporains que baroques, il est régulièrement invité dans des festivals internationaux. Durant la saison 2006/2007, il a été Lorenzo dans Fra Diavolo d'Auber à Metz, Piquillo dans La Périchole d'Offenbach à Dijon, Pedrillo dans L’Enlèvement au Sérail de Mozart à Saint Etienne, Brighella dans Ariane à Naxos de Strauss à Metz, Le Comte d’Almaviva dans Le Barbier de Séville pour les opéras en plein air en tournée en France. La saison 2007/08 débutera avec un enregistrement du Pygmalion de Rameau à New York, Cecco dans Le Monde de la Lune de Haydn à Rennes, Nantes et Angers.
> le site de Mathias Vidal

Les lauréats instrumentistes

Aurélienne Brauner, violoncelle

Aurélienne Brauner commence le violoncelle au CNR de Bordeaux. En 1999, elle est admise au CNSM de Paris dans la classe de Philippe Muller. Après son prix avec mention Très Bien à l'unanimité, elle part étudier deux ans à Manchester avec la violoncelliste russe K. Georgian. En 2005, Aurélienne rentre en cycle de perfectionnement au CNSM de Paris. Lauréate de concours internationaux et de la fondation Yamaha à Londres, elle est régulièrement invitée dans les grands festivals et académies et représente le Conservatoire de Paris à New York et Kyoto. Lauréate du Mécénat Musical Société Générale, elle sort son premier CD consacré au répertoire pour violoncelle seul pour la fondation Meyer. Elle continue de se perfectionner avec Jens Peter Maintz à l'Université des Arts de Berlin.
> le site d'Aurélienne Brauner

Olivier Rousset, hautbois

Olivier Rousset commence sa formation au CNR de Rennes, où il obtient plusieurs médailles d'or (hautbois, musique de chambre...) Il est admis en 2000 au CNSM de Paris, où il poursuivra sa formation en perfectionnement jusqu’en 2006. Il remplace régulièrement à l’ Orchestre du Royal Concertgebouw d'Amsterdam,  à l’Orchestre de Paris, l’Orchestre Philharmonique de Radio-France, l’Ensemble InterContemporain...) et gagne le premier prix Pierre Salvi au Festival musical d'automne des jeunes interprètes. En 2006, il remporte le concours des Jeunes Talents de l'Ouest et devient Second Hautbois Soliste à l'Orchestre de l'Opéra National de Paris. En 2007, il enregistre un CD autour des musiciens dits « dégénérés ».
 

Julien Szulman, violon

Julien Szulman a obtenu très jeune les Premier Prix de violon, de musique de chambre ainsi que le prix de violon de la Région Centre, au CNR de Tours. En 2005, il remporte le Premier prix de violon à l'unanimité au CNSM de Paris. Il se perfectionne actuellement à l'Académie Walter Stauffer à Crémone avec Salvatore Accardo et en cycle de perfectionnement au CNSM de Paris avec Jean-Jacques Kantorow et Pierre-Laurent Aimard. Son talent a été maintes fois récompensé lors de compétitions internationales (Concours Alberto Curci, Concours de Genève, Concours Marguerite Long - Jacques Thibaud). Il a été sélectionné par Seiji Ozawa afin de participer sous sa direction à l'International Music Chamber Academy (IMAS) en Suisse.

Varduhi Yeritsyan, piano

Pianiste d'origine arménienne, Varduhi Yeritsyan débute ses études à l'Ecole Spécialisée de Musique Tchaïkovski avant de rejoindre le CNSM de Paris, où elle intègre la classe de perfectionnement de Brigitte Engerer en 2007. Elle se produit régulièrement en France et à l'étranger : Auditorium du Louvre, Théâtre Mogador, Concertgebouw d'Amsterdam, Philharmonie Tchèque de Prague... Lauréate de concours internationaux, elle est invitée par de prestigieux festivals : Auvers-sur-Oise, Flâneries musicales de Reims, Festival Gelderse Muziek Zomer, Festival Chostakovitch, Festival de la Roque d'Anthéron (ensembles en résidence)…
"C'est une pianiste de grand talent, vraie musicienne dotée de grandes facilités techniques, d'une personnalité affirmée, brillante, talentueuse, intelligente..." Brigitte Engerer
> le site de Varduhi Yeritsyan
 

 

Découvrir les autres éditions