Fermer
Fermer

Concevoir votre projet de spectacle

Programme Adami-Déclencheur

Une nouvelle forme de soutien destinée aux comédiennes et comédiens pour les aider personnellement à développer leur projet de spectacle – dans lequel ils seront également interprètes – et ce, dès sa conception.

Ce programme expérimenté en 2018 est destiné aux comédiennes et comédiens associés de l’Adami, percevant un certain niveau de droits.

Si vous êtes concernés, vous recevrez automatiquement un mail personnel qui vous permettra de répondre à l’appel à candidatures ; les projets seront sélectionnés par un comité spécifique.

Le principe
Proposer une aide directe à l’interprète pour l’aider à déclencher son projet de spectacle et l’accompagner pendant toutes les phases majeures de création et de diffusion.

  • L’Adami intervient en amont de la création
  • L’artiste interprète est au centre du processus, artistique et financier
  • L’artiste dès la conception du projet est assuré du soutien de l’Adami

Quels sont les critères ?

  • L’artiste porteur de son projet devra être aussi interprète au sein de celui-ci
  • Minimum d’artiste sur scène : 1
  • Les artistes participant au projet devront être des professionnels
  • Le développement du projet et sa diffusion devront se faire dans le respect de la législation, des conventions collectives et du Code de la propriété intellectuelle.

Phase 1 : formaliser son projet
Les projets retenus bénéficieront d’un accompagnement financier équivalent à l’attribution d’une « bourse »..
Elle sera payable sur présentation des factures acquittées par l’artiste (conception et envoi du dossier, reprographie, photos, location de salle, achat d’accessoire de base pour présentation maquette, etc.)
L’Adami pourra le cas échéant mettre l’artiste en relation avec des professionnels de différents secteurs afin que ce dernier puisse, s’il le souhaite, recourir à l’expertise de ces professionnels pour la réalisation de son projet.

Phase 2 : Production / résidences, répétitions et premières dates
Si le projet se développe, une aide à la création est accordée automatiquement selon les critères traditionnels et l’artiste devient co-producteur de son projet (contractualisé dans une convention tri-partite).
L’aide attribuée sera indexée sur le nombre d’artistes, le volume d’emploi et la prise de risque sur les conditions d’exploitation (achat ou billetterie).

Phase 3 : diffusion, tournée
Une nouvelle aide automatique sera versée selon les critères traditionnels pour soutenir la diffusion du spectacle, selon le même schéma que la phase 2 ; l’aide à la captation fait partie du « package ».

En outre, dans le cadre de leurs échanges et rencontres, l’Adami restera un interlocuteur privilégié pour apporter avis et conseils à l’artiste pour la réalisation de son « projet ».

 

Retour en Haut