Fermer
Fermer
Retour
Actualités

Week-end créatif #5

Les inscriptions pour participer au prochain week-end créatif sont ouvertes !

Le Week-end créatif de l’Adami revient pour une 5e édition les 1, 2, et 3 novembre 2019 à La Gaîté Lyrique !

3 jours de création collective pour inventer de nouveaux modes d’interprétation des œuvres à partir de dispositifs scéniques animés par la technologie et les artistes-interprètes ! Une restitution des travaux sous la forme d’une performance scénique sera organisée à l’issue des 3 jours, en public et en présence de professionnels du spectacle et du numérique… Encadrés par des mentors, les participants ont à leur disposition tout le matériel nécessaire pour créer et expérimenter (imprimantes 3D, découpe laser, kinect 360, etc.).

Ce week-end est ouvert aux créatifs de tous horizons : artistes-interprètes – musiciens, comédiens, danseurs, circassien, vidéastes, metteurs en scène – et techno créatifs – makers, développeurs, techniciens du spectacle, designers visuels, designers d’interface, sound designers, spécialistes de la communication…

30 participants seront sélectionnés !

INSCRIPTIONS

Pendant le week-end, l’Adami présente la performance LAPSE du collectif Ascidiacea : trois séquences d’évolution rythmique, mélodique et narrative. Un spectacle intimiste et immersif !

LAPSE du collectif Ascidiacea

à 20h00 dans la salle 360°

Lapse désigne pour nous le saut, le glissement, l’écart ou encore l’interstice. C’est cet instant non-quantifiable durant lequel le réel semble soudain nous échapper. Un entre-deux, une rupture du flux qui fait vaciller les repères, une absence qui se mue en pure présence. Quand les systèmes deviennent défaillants, dans cet intervalle où tout se chevauche et s’effondre pour se reconstruire aussitôt, la sensation brute émerge à la lisière de la conscience. Dans cette performance audiovisuelle, le collectif Ascidiacea met en pratique son savoir-faire et son expérience au contact du public pour proposer une expérience sensorielle immersive. Les esthétiques s’y chevauchent dans une dynamique évolutive, où la rythmique prend régulièrement le pas sur l’ambient, l’acoustique sur la synthèse, où les linéarités se croisent et s’entremêlent dans un développement rhizomique. Le matériau, qu’il soit sonore ou visuel, est progressivement déconstruit et reconstitué pour faire émerger de nouvelles formes, se jouant des mécanismes perceptifs et attentionnels du public.

Plus d’infos :
Vidéo
Site
Facebook
Instagram

BILLETTERIE

 

 

Retour en Haut