fbpx
Fermer
Fermer
Retour
Opérations

Les artistes accompagnés Avignon Off 2022 A l'affiche

L'Adami accompagne les artistes pour concevoir, produire et diffuser le spectacle dont ils sont à l'initiative

27 spectacles au festival off Avignon

73 artistes sur scène

548 représentations

 

Les spectacles soutenus

Courgette

Artiste accompagné : Garlan Le Martelot

Mise en scène : Pamela Ravassard

Artistes-interprètes : Vanessa Cailhol, Florian Choquart, Garlan Le Martelot, Lola Roskis-Gingembre et Vincent Viotti

Présentation : À la suite d’un accident familial, Icare, alias Courgette, se retrouve dans un « foyer pour enfants écorchés », où il rencontre Simon, Ahmed, et la mystérieuse Camille. Au cœur de l’enfance, là où le jeu et la poésie deviennent une nécessité, ils vont apprendre à se construire.

Après Ma vie de Courgette (deux césars en 2017), Pamela Ravassard et Garlan Le Martelot adaptent pour le théâtre le roman de Gilles Paris, Autobiographie d’une Courgette.

10h  (Relâches : mardis 12, 19, 26 juillet)

  • Théâtre des Béliers
    53 rue du Portail Magnanen
    84000 Avignon

Rentrer dans le moule

Artiste accompagné : Jean-Luc Porraz

Mise en scène : Juliette Duval

Artistes-interprètes : Nathalie Mann, Jean-Luc Porraz, Clémentine Galey et Jacob Porraz

Présentation : Sur le fil du rasoir entre rire et larmes, combativité et lâcher prise, réalité, folie et tentative d’évasion, Juliette Duval nous raconte l’histoire de Vincent, un adolescent ayant le syndrome autistique d’Asperger, exclu de son école faute d’encadrement. Comment trouver sa place ? Comment être pleinement soi-même ?

Malgré ce que chaque membre de la famille vit, elle tissera dans l’humour et l’amour « son » univers tragique, drôle et poétique.

10h10 (Relâches : mardis 12, 19, 26 juillet)

  • Théâtre du Balcon
    38 rue Guillaume Puy
    84000 Avignon

L’autre fille

Artiste accompagnée : Marianne Basler

Mise en scène et interprétation : Marianne Basler

Présentation : Annie Ernaux adresse une lettre à sa sœur morte deux ans avant sa naissance, emportée par la diphtérie. Cette sœur dont elle découvre l’existence en entendant une conversation de sa mère. Les paroles “ Elle était plus gentille que celle-là ” se gravent dans sa mémoire. Elle, l’enfant vivant, dormira dans le lit de la sœur disparue, elle mettra ses pas dans les siens. Au fil de son existence, elle se construit contre elle, entre réel et imaginaire, au gré des objets, photos, paroles échappées. Annie Ernaux interroge le pourquoi du silence et son désir d’adresser cette lettre. Marianne Basler est cette voix, précise et douloureuse, attentive et consolante.

11h (Relâches : mardis 12 et 19 juillet)
** du 7 au 23 juillet **

  • Avignon-Reine Blanche
    16 rue de la Grande Fusterie
    84000 Avignon

Je ne suis plus inquiet

Artiste accompagné : Scali Delpeyrat

Mise en scène et interprétation : Scali Delpeyrat

Présentation : Seul en scène, Scali Delpeyrat livre un spectacle très personnel sur sa vie et ses origines, tout en rendant un hommage décalé à son père disparu. Il y a l’histoire de ses grands-parents échappés miraculeusement des rafles du Vél’d’Hiv; la petite fille mystérieuse dont il était follement épris à l’âge de quatre ans; le chat tout blanc trouvé à la SPA; la musique arabe qui le bouleverse; son besoin d’établir des check-lists avant de se rendre à des dîners en ville; ce père périgourdin amoureux d’une femme juive.

Comédien singulier au théâtre comme au cinéma, Scali Delpeyrat se dévoile dans un spectacle à la fois mélancolique et savoureux, mélange d’humour et de perplexité, pimenté d’un sens aigu du détail incongru et autres bizarreries de la vie quotidienne.

11h (Relâches : lundis 11, 18, 25 juillet)

  • La Scala Provence
    3 Rue Pourquery Boisserin
    84000 Avignon

Olympe et moi

Artiste accompagnée : Véronique Ataly

Mise en scène : Patrick Mons

Artistes-interprètes : Véronique Ataly et Patrick Mons

Présentation : En 1793, Olympe de Gouges perdit la tête pour avoir, entre autres, osé rédiger une « Déclaration des Droits de la Femme et de la Citoyenne ». Après avoir réclamé le droit de monter à la tribune, elle obtiendra celui de monter à l’échafaud !
A trois siècles de distance, Florence, la comédienne qui joue le rôle d’Olympe, a du mal à retrouver ses esprits. Avec verve et tendresse, elle assemble alors l’œuvre d’Olympe de Gouges au fil de sa propre histoire, ses aventures et ses combats ; ceux de beaucoup de femmes encore aujourd’hui. Olympe et Florence, une rencontre intime et complice qui prête au langage de l’humour, la langue de l’amour… avec quelques chansons.

11h25 (Relâches : lundis 11, 18, 25 juillet)

  • Théâtre des Corps Saints
    76 place des Corps Saints
    84000 Avignon

Canopée

Artiste accompagné : Boris Vigneron

Mise en scène : Patrick de Valette

Artistes-interprètes : Boris Vigneron

Présentation : Si tout est musique dans ce spectacle, il ne s’agit pourtant pas vraiment d’un concert électro. One man show, alors ? Littéralement, ça y ressemble. Numéro de cirque théâtralisé ? Boris Vigneron est acteur et acrobate, alors…

Ce spectacle inclassable met en scène de Norenjiv, musicien chanteur dans son concept électro… Seulement lorsque ses machines lui font défaut, le show vacille, c’est le dépouillement progressif. Le masque tombe, la voix vocodée, les faux cheveux… Mais au cœur du malaise qui s’installe, naît une relation plus intime avec le public, où l’homme simple se dévoile. Et quand le spectacle reprend, c’est autour de l’accident qu’il se joue, épluchant encore, après le costume, celui-là même qui le portait pour ne laisser bientôt sur scène que l’animal originel…

11h30 (Relâches : lundis 11, 18, 25 juillet)

  • Théâtre de l’Alizé
    15, rue du 58éme régiment d’infanterie
    84000 Avignon

Jean Zay, l'homme complet

Artiste accompagné : Xavier Béja

Mise en scène : Michel Cochet

Artistes-interprètes : Xavier Béja

Présentation : 1940. Après un simulacre de procès, Jean Zay, ministre de l’Éducation nationale et des Beaux-Arts du Front Populaire, radical-socialiste, franc-maçon et cible des antisémites, est condamné par le gouvernement de Pétain à la déportation. Finalement incarcéré à la prison de Riom, il sera assassiné par la milice française, le 20 juin 1944.

Le témoignage que Jean Zay écrit en prison, nous offre un éclairage précieux sur les années 1930, sur son action visionnaire et sur le tragique de son destin, celui d’un homme en lutte contre l’anéantissement moral. Une formidable leçon de présence au monde.

11h30 (Relâches : mardis 12, 19, 26 juillet)

  • Théâtre des Vents
    63 rue Guillaume Puy
    84000 Avignon

A table, chez nous, on ne parlait pas

Artiste accompagné : Hédi Tillette de Clermont-Tonnerre

Mise en scène : Hédi Tillette de Clermont-Tonnerre

Artistes-interprètes : Lisa Pajon, Hédi Tillette de Clermont-Tonnerre avec la participation d’Audrey Bonnet

Présentation : C’est l’histoire d’un jeune homme de vingt ans qui fait des études de droit, aime pour la première fois et se passionne pour les romans d’aventure.

Un jeune homme brusquement arraché à son quotidien et réquisitionné pour le Service du Travail Obligatoire en Allemagne.

Un jeune homme qui à son retour abandonne ses études de droits, n’éprouve plus que de la haine pour son premier amour et est dans l’incapacité d’ouvrir un livre.

Un jeune homme de vingt-deux ans qui comprend que son père l’a sacrifié.

11h30 (Relâches : mercredis 13, 20 juillet)

  • Théâtre des Halles
    22 Rue du Roi René
    84000 Avignon

Un train pour Milan

Artiste accompagné : François Feroleto

Mise en scène et interprétation : François Feroleto

Présentation : Dans une heure, Marcello sera face à la foule pour plaider sa cause et tenter de retrouver sa liberté.
Si la foule l’applaudit, il sera libre.
Si elle le siffle, il retournera en prison pour toujours.
Pourquoi a-t-il été condamné ?
C’est l’histoire qu’il va nous raconter.

L’histoire d’un Calabrais qui dans les années 50 a quitté son village et a pris un train pour! Milan.
L’histoire d’un homme qui s’est battu pour sortir de la misère, qui a tout gagné et tout perdu.
Il va danser, jouer, chanter et nous emmener avec lui en Italie, des plages de Calabre aux grandes avenues de Milan.

Une heure est passée, il est face à la foule, face à son destin…

11h35 (Relâches : lundis 11, 18, 25 juillet)

  • Au Coin de la lune
    24 rue Buffon
    84000 Avignon

Un certain penchant pour la cruauté

Artiste accompagnée : Muriel Gaudin

Mise en scène : Pierre Notte

Artistes-interprètes : Fleur Fitoussi, Muriel Gaudin, Benoit Giros, Antoine Kobi, Emmanuel Lemire, Clément Walker-Viry

Présentation : Elsa a tout ce qu’il faut pour être heureuse. Un mari, une fille, un travail, une maison, un joli jardin et un amant. Elle décide d’héberger Malik, mineur isolé venu d’Afrique. Une petite pierre à l’édifice et la moindre des choses, non ? L’aventure sera exaltante, le mélange des cultures fonctionnera à merveille. Mais Elsa n’imaginait pas qu’il fonctionnerait ainsi. Accueillir un migrant est une expérience fabuleuse, quand chacun reste à sa place.

Dans un jeu de cache-cache aux intrigues mêlées, Un certain penchant pour la cruauté, mis en scène par Pierre Notte et porté par cinq comédiens et un musicien explore avec humour les faces cachées de nos bonnes consciences.

13h05 (Relâches : lundis 11, 18, 25 juillet)

  • La Scala Provence
    3 rue Pourquery de Boisserin
    84000 Avignon

Le jour où mon père m'a tué

Artiste accompagnée : Charlotte Boimare

Mise en scène : Magali Solignat

Artistes-interprètes : Alain Guillo, Tom Almodar, Charlotte Boimare et Magali Solignat

Présentation : À l’aube de ses 18 ans, Roméo dit Black Bird décide de venir vivre chez son père pour la première fois et de le confronter au rôle qu’il n’a jamais assumé. Mais les choses ne se passent pas comme il l’avait imaginé… Les deux hommes ne se comprennent pas. Ils s’affrontent. Le père, animateur radio figure de la célébrité, tue le fils. Les médias s’emparent du drame et la population s’agite.

13h35 (Relâches : mercredis 13, 20, 27 juillet)

  • La Chapelle du Verbe Incarné
    21G rue des Lices
    84000 Avignon

Embrasse ta Mère

Artiste accompagné : Marie-Hélène Lentini

Mise en scène : Michel Fau

Artistes-interprètes : Karine Dubernet et Marie-Hélène Lentini

Présentation : Alors qu’elles prennent la route pour enterrer un membre de la famille, Nina et sa mère profitent du voyage pour déterrer quelques haches de guerre bien tranchantes. Une chose est certaine : il n’y a pas que les pneus de la voiture qui vont crever !

Yolande, c’est cette mère envahissante et limite abusive, que l’on n’aurait pas voulu avoir. Celle qui vous pompe votre énergie, qui met le doigt pile là où il ne faudrait pas. Et ce talent, Yolande l’exerce avec un malin plaisir sur sa fille un peu empotée, Nina.

La mère et la fille vont devoir parcourir ensemble quelques kilomètres parsemés d’étapes, de joutes verbales et autres échanges musclés, qui finalement cachent un amour profond qu’aucune des deux n’arrive à exprimer.

De déclarations en révélations, Yolande et Nina arriveront-elles à effacer leurs différends avant qu’il ne soit trop tard ?

13h40 (Relâches : mercredis 13, 20, 27 juillet)

  • Théâtre des Lucioles
    10 rue du Rempart Saint Lazare
    84000 Avignon

La vie matérielle

Artiste accompagnée : Catherine Artigala

Mise en scène : William Mesguich

Artiste-interprète : Catherine Artigala

Présentation : Cette auteure majeure à l’apogée de son œuvre nous invite à une confession intime passionnante. Sur le ton de la confidence, Marguerite Duras fait le bilan de sa vie personnelle et artistique : l’enfance en Indochine, le rapport à la mère, les lieux fondateurs de sa vie d’adulte, la vie amoureuse et sexuelle, l’alcool, la rencontre avec Yann Andréa, le féminisme (la mère, l’amante, la femme au foyer), le rapport à l’injustice, à la célébrité.

15h20 (Relâches : mardis 12, 19, 26 juillet)

  • Le Petit Louvre – Salle Van Gogh
    23 Rue Saint-Agricol
    84000 Avignon

Pour combler le silence

Artiste accompagné : Elliot Delage

Mise en scène : Elliot Delage

Artistes-interprètes : Juliette Petiot, Amine Boudelaa, Sharon Mann et Elliot Delage

Présentation : « Chéri ! Chéri ! Chéri ! Viens voir qui est enfin venu nous faire un petit coucou ! » crie Clara en ouvrant la porte à Jean, son ancien colocataire qui débarque mystérieusement après des années d’absence. La dernière fois qu’elle avait eu de ses nouvelles, il lui annonçait qu’il ne serait pas présent au mariage. Pour se faire pardonner, il leur avait envoyé un petit oiseau jaune. Il ne semble pas avoir remarqué la cage vide. Il interroge Clara sur sa vie, elle lui parle de crevettes. Son mari n’est toujours pas apparu. « Chéri ! Chéri ! Chéri ! » Jean propose d’aller voir dans la chambre, il y découvre le corps inanimé de l’homme sur le lit. Clara lui prépare un café. On frappe à la porte. 

Librement inspiré de la pièce Trifles (1916) de Susan Glaspell, dans laquelle une femme est soupçonnée du meurtre de son mari, ce polar revisité interroge avec humour et sincérité la culpabilité de l’entourage dans les violences conjugales.

 

15h50 (Relâches : lundis 11, 18, 25 juillet)

  • La Factory – Salle Tomasi
    7 rue Bertrand
    84000 Avignon

Ploutos l'Argent Dieu

Artiste accompagné : Olivier Cruveiller

Mise en scène : Philippe Lanton

Artistes-interprètes : Natalie Akoun, Evelyne Pelletier, Yves Buchin, Olivier Cruveiller, Mathias Jung, Luc Antoine Diquéro et Nicolas Struve

Présentation : Ploutos, dans la mythologie grecque, désignait le dieu de la richesse et de l’abondance.

Zeus, pour éviter que Ploutos devienne le bienfaiteur des hommes et menace ainsi son pouvoir, a décidé de le rendre aveugle. Les biens distribués par Ploutos vont, en conséquence, essentiellement vers les nantis. Sur le bon conseil de l’oracle d’Apollon un honnête citoyen d’Athènes, Chrémyle, et son esclave Carion proposent à Ploutos de l’aider à recouvrer la vue s’il promet de venir en aide aux nécessiteux…

Ce texte décapant interroge, cinq siècles avant Jésus-Christ, la notion de « revenu universel » et de justice sociale. Avec son insolente légèreté, Aristophane questionne la nature humaine, son rapport à l’argent et au pouvoir. Des questions intemporelles, qui nous interpellent encore aujourd’hui.

16h15 (Relâches : mardis 12, 19, 26 juillet)

  • Présence Pasteur
    13 rue du Pont Trouca
    84000 Avignon

BIQUES

Artiste accompagnée : Claire Bouanich

Mise en scène : Gabrielle Chalmont

Artistes-interprètes : Claire Bouanich, Sarah Coulaud, Louise Fafa, Lawa Fauquet, Marie-Pascale Grenier, Carole Leblanc, Maud Martel, Taïdir Ouazine et Jeanne Ruff

Présentation : Neuf femmes se rencontrent par la force des choses dans la salle commune des « Magnolias », maison de retraite d’une petite ville rurale. Certaines y travaillent, d’autres y vivent, d’autres encore la visitent. À l’approche des élections municipales, l’Ehpad se voit menacé d’être délocalisé en périphérie. Dépassant toute frontière de génération, elles vont unir leurs forces pour sauver l’établissement, qui devient alors le siège d’une désobéissance féroce

16h15 (Relâches : mercredis 13, 20, 27 juillet)

  • Théâtre des Carmes
    6 place des Carmes
    84000 Avignon

Quelque chose au côté gauche

Artiste accompagné : Hervé Falloux

Mise en scène : Séverine Vincent

Artiste-interprète : Hervé Falloux

Présentation : Ivan Ilitch a brillamment gravi les échelons de la réussite sociale, il règne en maitre sur ses diners mondains et ses parties de whist, l’existence pétrie de certitude. Un jour pourtant, une chute idiote, une petite douleur au côté gauche, et tout bascule…

16h45 (Relâches : mardis 12, 19, 26 juillet)

  • Le Petit Louvre – Salle Van Gogh
    23 Rue Saint-Agricol
    84000 Avignon

Camus-Casarès, une géographie amoureuse

Artiste accompagné : Jean-Marie Galey

Mise en scène : Elisabeth Chailloux

Artistes-interprètes : Jean Marie Galey et Teresa Ovidio

Présentation : Nous avons choisi le Jardin de Fogasses, l’un des plus beaux du vieil Avignon, dont les hauts murs remontent au moyen-âge, pour y redessiner notre géographie tumultueuse et amoureuse… la Carte du Tendre d’Albert Camus et de Maria Casarès. Le philosophe désenchanté et la tragédienne pétrie d’humour. Deux êtres qui se sont rencontrés, reconnus et abandonnés l’un à l’autre dans une époque particulièrement agitée qui, au lieu de les désunir, a renforcé la passion qui les réunissait.

Une Europe agitée – déjà ! – par les conséquences désastreuses de la guerre froide et les derniers soubresauts du colonialisme.

 

17h (Relâches : jeudis 14, 21 juillet )

  • Jardin de Fogasses
    Maison de Fogasses
    37 rue des Fourbisseurs
    84000 Avignon

UNIVERGATE

Artiste accompagné : Serge Dupuy

Mise en scène : Renaud Benoît

Artistes-interprètes : Renaud Benoît et Serge Dupuy

Présentation : Les errances d’un type sans scrupules, dont la vie bascule dans une chute vertigineuse suite à un incompréhensible licenciement.

Etienne Ferrari se livre à Jack devenu “accidentellement” son confesseur d’un soir. Personne ne l’a jamais écouté de cette manière. Il parle sans s’arrêter, donne son passé avec tendresse, humour et rage.

17h50 (Relâches : mardis 12, 19, 26 juillet)

  • Espace Roseau Teinturier
    45 rue des teinturiers
    84000 Avignon

Téléphone-moi

Artiste accompagné : Jean-Christophe Dollé

Mise en scène : Clotilde Morgiève et Jean-Christophe Dollé

Artistes-interprètes : Solenn Denis, Stéphane Aubry, Clotilde Morgiève et Jean-Christophe Dollé

Présentation : Jonglant d’une époque à l’autre, depuis 1945 jusqu’à 1998, Téléphone-moi nous emmène dans une enquête familiale à suspens, où l’on découvre l’incroyable pouvoir de la transmission intergénérationnelle.

18h10 (Relâches : mardis 12, 19, 26 juillet)

  • Le 11
    11 boulevard Raspail
    84000 Avignon

Une nuit avec Monsieur Teste

Artiste accompagnée : Françoise Cadol

Mise en scène : Françoise Cadol

Artistes-interprètes : François Dunoyer, Louise Lemoine Torrès, Stéphane Bernard et Françoise Cadol

Présentation : Une nuit de 1922, dans le bureau d’un auteur, Paul.
Quatre personnages littéraires.
Un vote, une question de vie ou de mort.
Un accord à trouver avant 5 heures du matin.
Une pendule dont les aiguilles s’affolent.
Le Temps qui n’est peut-être pas ce que nous croyons.
Un mystère pour Madeleine, Paolo et Émilie.
Une enquête à résoudre pour Edmond Teste.

18h10 (Relâches : mardis 12, 19, 26 juillet)

  • Théâtre des Gémeaux
    10 Rue du Vieux Sextier
    84000 Avignon

Les passagers

Artiste accompagné : Emmanuel Salinger

Mise en scène : Laurent Capelluto

Artistes-interprètes : Emmanuel Salinger et Axelle Maricq

Présentation : « Une intrigue poignante au cœur du conflit israélo-palestinien. »

Une commerçante palestinienne est convoquée par un officier de police israélien qui veut lui poser quelques questions dans le cadre d’un enquête de routine ; pressée de rejoindre son travail, Amina Lamdani espère expédier cette formalité mais face à elle, l’inspecteur David Stern semble décidé à prendre son temps.

D’emblée, les remarques acerbes ou sarcastiques fusent de part et d’autre, et l’entretien anodin se transforme insensiblement en interrogatoire sous haute tension.

Un mois plus tôt, un attentat-suicide a fait de nombreuses victimes parmi les passagers d’un bus d’une ligne très fréquentée de Jérusalem. Il s’avère que l’inspecteur Stern soupçonne Amina d’être liée au terroriste qui, ce jour-là, a fait sauter sa charge d’explosifs quelques minutes après qu’elle soit descendue du bus.

19h30 (Relâches : lundis 11, 18, 25 juillet)

  • Théâtre du Chêne Noir

    8 rue Sainte-Catherine
    84000 Avignon

Papillons

Artiste accompagné : Hocine Choutri

Mise en scène et interprétation : Hocine Choutri

Présentation : Chant. Lumière. Un homme au micro. Tabouret, bouteille de whisky. Elle s’illumine, Il est perturbé, il boit. « La première fois que j’ai vu Christine, j’étais comme ces papillons de nuit, irrésistiblement attirés par la lumière et finissent par se consumer à son contacte, sauf que j’étais pas censé être aussi con qu’un papillon » Il se met à raconter des histoires rocambolesques, dans des lieux et époques différentes. Des aventures, où se mêlent tragédie, bouffonnerie, de l’enfance jusqu’à l’âge adulte. Un tourbillon. Enfance avec son père, sa mère et sa sœur. Adolescence chaotique, délinquante. Vie d’adulte. Briser ce destin, cette vie médiocre, inéluctable. Ces facultés d’adaptation, lui permettent d’avancer, d’intégrer des milieux éloignés du siens. Mais son pire ennemie lui barre la route. Lui-même. Son cynisme le ramène toujours à la condition qu’il veut quitter. Il survit, s’approche des étoiles, chute, et recommence.

19h55 (Relâches : mardis 12, 19, 26 juillet)

  • Théâtre de l’Oriflamme
    3-5 rue du Portail Matheron
    84000 Avignon

Arnaud Maillard Marche sur la Tête

Artiste accompagné : Arnaud Maillard

Mise en scène : Clotilde Daniault

Artiste-interprète : Arnaud Maillard

Présentation : Un seul en scène, tiré d’une histoire vraie.

Arnaud va accepter sur un malentendu, un projet sans trop en mesurer les conséquences. Il va faire partie d’une troupe de comédiens qui va parcourir la France à pied, pour installer chaque soir un théâtre éphémère au cœur d’un village, là où il n’y a jamais eu de théâtre. Cette expérience hors norme, 2500 kilomètres en 100 jours,

87 représentations, devant un public vierge, va transformer Arnaud et ses camarades de scène à tout jamais.

Un véritable road movie, mais à pied.

« Je ne vais pas vous raconter cette aventure comme je l’ai vécue, mais comme vous allez la vivre … »

20h15 (Relâches : lundis 11, 18, 25 juillet)

  • Chapelle des Antonins
    5 rue Figuière
    84000 Avignon

 

Journal d'un malentendant et ses malentendus

Artiste accompagné : Frédéric Deban

Mise en scène : Dominique Coubes

Artiste-interprète : Frédéric Deban

Présentation : 18 Décembre 2014 -Rio – Clap de fin – Fête de fin de tournage -Une bagarre- Une gifle – Une bouteille reçu sur la tête.

A son réveil, plus rien ne sera plus comme avant, ni pour l’homme, ni pour le comédien.

Frédéric Deban se retrouve en proie à une surdité profonde bi-latérale accompagnée d’un acouphène de la violence d’un Boeing 747 en phase de décollage 24/24.

Dans son seul en scène « Journal d’un malentendant et ses malentendus » , le comédien nous entraine dans son univers, de son séjour à l’hopital à ses errances dans les rues de son Paris, de sa vie d’avant, entre folie « borderline » , humour et poésie, jusqu’à l’acceptation de se faire implanter afin de pouvoir faire son retour dans la « conversation de la vie « .

20h30 (Relâches : mercredis 13, 20, 27 juillet)

  • Théâtre de l’Ambigu

    7 rue de la Bourse
    84000 Avignon

Uppercut

Artiste accompagné : Jean-Jérôme Esposito

Mise en scène : Luc-Antoine Diquéro

Artistes-interprètes : Virgile M’Fouillou, Jean-Jérôme Esposito, Julie Lucazeau, Bernard Llopis, Brice Notin et Marc Delhaye

Présentation : Trois origines, trois identités que le destin va faire se rencontrer autour d’un ring : Victoire, libre et rebelle échappée des griffes d’une famille étouffante, Nzundu qui a fui son pays, marché longtemps et traversé la Méditerranée pour arriver à Marseille, Ponticelli, tête brûlée, petit-fils de migrants italiens.

UPPERCUT parle des migrants d’aujourd’hui et d’hier. De leurs combats, menés sur un bateau de fortune, dans les rues d’un quartier ou d’un bourg paumé, sur un ring.

« On a tous un ring en nous. Quand on est dans les cordes et que l’adversaire nous dépasse, on est dans l’obligation même de franchir les limites de la zone de combat, nos frontières, nos croyances. » – Jean-Jérôme Esposito

20h45
** du 12 au 14 juillet **

  • Théâtre L’Entrepôt
    1 ter Bd Champfleury
    84000 Avignon

Je m'appelle Adèle Bloom

Artiste accompagnée : Armelle Deutsch

Mise en scène : Franck Harscouet

Artistes-interprètes : Armelle Deutsch, Sophie-Anne Lecesne, Philippe d’Avilla, Laura Elko

Présentation : Le parcours romanesque et haletant d’une jeune femme écrivain dans un asile psychiatrique canadien à la fin des années 40. Délestée de tous ses droits dès son arrivée à l’institut d’Halifax, Adèle Bloom est envahie d’indicibles terreurs : de quels sévices fera-t-elle l’objet ? En quoi consistent ces nouvelles opérations du cerveau testées par le directeur de l’établissement en plein tourbillon médiatique ? Le temps passe au rythme des rites de l’hôpital où tout lui semble hostile, à commencer par l’infirmière en chef, Miss Wilbord, tandis qu’une patiente célèbre glace l’atmosphère de l’institut par sa présence muette. Seule Poppie, une internée de longue date fantasque, laisse entrouverte à Adèle la porte d’une humanité perdue…

Une pièce aux allures de thriller mental où se croisent d’incroyables faisceaux de faits réels dans lesquels sont invoqués les fantômes d’Adèle Hugo, de la fille cachée des Kennedy et de cette figure scandaleuse de la neurochirurgie américaine : Walter Freeman.

21h40 (Relâches : lundis 11, 18, 25 juillet)

  • La condition des soies
    13 rue de la croix
    84000 Avignon

 

Les lectures soutenues

Une merveilleuse histoire de sexe bien dégueulasse


Artiste accompagné : Benoît Giros

Mise en scène : Benoit Giros et Pierre Notte

Artistes-interprètes : Benoit Giros et Pierre Notte

Présentation : Deux hommes, Pierre et Benoit, tentent de s’adapter aux codes contemporains de l’amour : applications de rencontres, pornographie, consommation ultra directe et immédiate. Ils veulent surtout échapper à l’héritage imposé d’un amour romantique, à la vie à la mort, idéal auquel ils ne croient plus. Ils s’essaient soudain à autre chose, la consommation à outrance, mais ils échouent. Comment et quoi construire encore ?

Lundi 11 juillet – 16h

  • La Luna
    1 Rue Séverine
    84000 Avignon

Mercredi 13 juillet – 17h

  • Artéphile
    7 Rue Bourgneuf
    84000 Avignon

La théorie des fragments

Artiste accompagné : Matthieu Loos

Mise en scène et interprétation : Matthieu Loos

Présentation : Des récits nous hantent, pas vraiment des fantômes, pas vraiment des souvenirs. Ils sont des fragments de nous-mêmes, et réagissent selon la théorie des fragments. Celle-ci risque une représentation du réel où nous n’habitons pas le temps, mais une matière qui l’aurait elle-même façonné. D’après la théorie des fragments, nous sommes mêmement comptables du passé et de l’avenir.

La pièce se présente comme un entrelacs des lois de ladite théorie et de scènes traitant du sort de l’Alsace dans la seconde guerre mondiale. On y rencontre en particulier Charles Loos, grand-oncle de l’auteur, Malgré-Nous mort sur le front russe dans l’armée allemande. Bien que décédé, ce dernier intervient dans le procès de Robert Wagner, représentant nazi plénipotentiaire en l’Alsace entre 1940 et 1944, jugé et condamné à mort en 1946.

 

Mardi 12 juillet – 17h30

  • Conservatoire du grand Avignon
    3 Rue du Général Leclerc
    84000 Avignon

Confession

Artiste accompagné : David Van de Woestyne

Mise en scène : Olivier Cherki

Artiste-interprète : David Van de Woestyne

Présentation : Un homme s’avance une liasse dans la main, sur un plateau nu.

Il semble mal à l’aise, compulse ses notes, commence à lire, se ravise.

Cet homme est un ancien président de la République.

Ce soir, il prononce l’allocution la plus importante de sa vie

Tour à tour confession ou plaidoirie, lue ou improvisée, sa parole poursuit un but sacré: entrer dans l’histoire comme le premier président à dire toute la vérité sur ses années au pouvoir.

Est-il un habile manipulateur ou un repenti sincère?

Il demande au public de l’écouter et de trancher.

  • Nouveau Grenier
    9 rue Notre Dame des 7 Douleurs
    84000 Avignon

L'éloge de la passion

Artiste accompagné : Catherine Marchal

Retour en Haut