Adami - Droit au coeur

La chaine de solidarité des artistes

En 2011, sous l’impulsion du président de son conseil d'administration, Philippe Ogouz, l’Adami a créé un  fonds d’entraide aux artistes en difficulté.  Ce fonds est doté d’un montant de 300 000 euros pour l'année 2015.

Les bénéficiaires des aides Adami-Droit au cœur sont les artistes-interprètes associés ou non associés de l’Adami confrontés aux difficultés professionnelles, aux retraites indécentes et aux accidents de la vie.

 

Les accidents de la vie pouvant déclencher l’attribution d’une aide sont :

Pour les personnes seules :
• la perte du bénéfice des indemnités chômage au titre de l’annexe 10,
• l’absence d’indemnités journalières de la sécurité sociale en cas de maladie ou de maternité,
• la rupture de la vie commune.
 
Pour les couples :
• la perte d’emploi ou l’invalidité du conjoint.
 
Pour les personnes seules ou les couples :

• la maladie, l’invalidité nécessitant des dépenses de santé importantes ou des frais d’aide à domicile,
• le décès d’un conjoint, d’un enfant ou de l’artiste-interprète,
• une mesure d’expulsion,
• la difficulté temporaire à acquitter le loyer,
• les bénéficiaires de l’Allocation adulte handicapé,
• les bénéficiaires du Revenu de solidarité active (RSA),
• les personnes victimes d’une catastrophe naturelle,
• les difficultés à régler les frais d’obsèques des artistes-interprètes,
• l’entrée en maison de retraite.
 
La commission spéciale de l’Adami qui examine les demandes d’aides conserve la possibilité d’accorder, au cas par cas, une aide pour des accidents de la vie qui ne figurent pas dans cette liste.
 
Afin de permettre à la commission de répondre favorablement aux demandes, la commission souhaite limiter, sauf cas exceptionnel, la récurrence des aides.

N’hésitez pas à écrire à Adami-Droit au cœur :

Votre demande d’aide doit être constituée des éléments suivants :
• une lettre décrivant la situation de l’artiste-interprète en difficulté et motivant la demande d’aide,
• copie de l’avis d’imposition sur le revenu  des 2 dernières années  
• un relevé d'identité bancaire (RIB),
• les éléments justificatifs de la situation décrite,
• un curriculum vitæ (avec filmographie et/ou discographie) de l’artiste-interprète faisant la demande. 

Adami - Droit au cœur
Courrier confidentiel
14-18 rue Ballu
75311 Paris Cedex 09

______________

Adami-Droit au cœur est alimenté par une contribution fixée annuellement par le Conseil d’administration de l’Adami. L’Adami en a confié la gestion à l’Union sociale du spectacle (USS).