fbpx
Fermer
Fermer
Retour

Je cherche un financement pour accompagner mon projet d’enregistrement et sa promotion

Rocky - Talents Adami 2017 - Studio Ferber © Florent Drillon

Attention, les conditions de ce programme d’aide ont récemment évolué

Un dispositif d’accompagnement des artistes-producteurs, qui ont un projet d’enregistrement associé à de la production d’outils audiovisuels pour promouvoir leur projet : clip, captation… Les artistes-interprètes en distribution pourront également être soutenus sur leurs dépenses publicitaires ou de communication (attaché.e de presse, achats d’espaces pub, teaser…).

Il est réservé aux artistes associés de l’Adami.

Il s’adresse aux artistes-interprètes principaux, qui gèrent en direct leur carrière en (co)produisant majoritairement leurs enregistrements à travers une structure (association ou société) qu’ils contrôlent et dédiée à leurs projets. La structure doit être impérativement propriétaire majoritaire du master de l’enregistrement.

Deux possibilités d’accompagnement selon le mode d’exploitation de l’enregistrement :
en contrat de distribution : le dispositif peut vous accompagner sur l’enregistrement, sa promotion et l’image (captation, clip) avec une aide apportée par l’Adami plafonnée à 20 000 euros,
en contrat de licence avec un label : le dispositif peut vous accompagner sur l’enregistrement et l’image (captation, clip) avec une aide apportée par l’Adami plafonnée à 12 000 euros.

Le représentant légal de la structure s’engagera à respecter la Charte des valeurs établie par l’Adami pour bénéficier de l’aide.

> lire la Charte des valeurs

Les conditions à remplir pour en bénéficier :

  • au moins 50% des artistes-principaux / solistes du projet doivent individuellement :
    – être artiste associé de l’Adami ou en cours d’adhésion,
    – avoir déjà enregistré au moins 10 titres ou 40 minutes (hors remixes faits pour l’artiste) ayant fait l’objet à leur sortie d’une distribution commerciale physique et/ou numérique, hors agrégateurs (Tunecore, iMusician, Spinnup, CD Baby…) en l’absence d’une distribution physique,
    – pour les artistes musiques actuelles, jazz, musiques du monde/traditionnelles, avoir perçu au moins 300 €* de rémunérations de l’Adami sur les 5 dernières années. (*montants pris en compte avant les prélèvements sociaux).
  • ne pas avoir été aidé par l’Adami à l’enregistrement et/ou à la promotion en tant que même groupe/entité artistique, artiste principal/soliste leader ou co-leader, leader ou co-leader d’un ensemble, moins d’un an auparavant (ou moins de 3 ans après une aide globale Adami 365),
  • disposer d’un contrat de distribution physique et/ou numérique, hors agrégateurs (Tunecore, iMusician, Spinnup, CD Baby…) en l’absence d’une distribution physique,
  •  ou en licence, disposer du contrat de licence ainsi que de l’attestation ou du contrat de distribution du label, hors agrégateurs en l’absence d’une distribution physique,
  • en distribution comme en licence au maximum 2 intermédiaires entre la structure de l’artiste et les revendeurs finaux (disquaires, Fnac, Cultura…) / plateformes (Spotify, Deezer…), avec des redevances prévues au bénéfice de la structure de l’artiste dès les premières recettes,
  • en cas de coproduction, la structure de l’artiste doit percevoir au moins 50% des recettes réservées aux coproducteurs,
  • la demande doit porter sur un enregistrement d’au moins 5 titres ou d’une durée minimum de 20 minutes enregistrées, et sortant en distribution,
  • l’aide de l’Adami est exclusive sur les dépenses de promotion, limitée à 50% des dépenses HT réalisées par la structure de l’artiste moins de 6 mois avant la sortie commerciale de l’EP/album.
  • la demande comprendra entre un et deux projets image (clip et/ou captation),
  • un phonogramme clippé doit être extrait de l’EP ou de l’album objet de la demande,
  • une captation concernera une ou plusieurs œuvres de l’EP ou de l’album et ne pourra être réalisée en même temps que l’enregistrement,
  • respecter les conditions et plafonds d’aide propres aux différents volets composant ce programme (enregistrement, clip et/ou captation, et si applicable, promotion d’un enregistrement),
  • s’inscrire dans le respect de la législation et des conventions collectives applicables,
  • la structure de l’artiste, porteuse de la demande, doit exister depuis au moins 12 mois, disposer d’un numéro SIRET ou équivalent, et être affiliée aux organismes sociaux,
  • la structure de l’artiste doit employer directement tous les artistes prenant part à l’enregistrement et aux projets audiovisuels (Chèques Intermittents / AlloJazz acceptés),
  • Il n’est possible qu’une aide sélective (promotion, 365, accompagner son enregistrement et sa promotion) par structure par année civile, exception faite si plusieurs artistes possèdent ou contrôlent ensemble une structure partagée dédiée à leurs projets respectifs.

Délai pour déposer votre demande :

Les prises de l’enregistrement ne doivent pas être terminées lors du passage en comité de sélection de projets artistiques (un comité une fois par mois sauf en juillet et août) et les projets audiovisuels ne doivent jamais avoir été diffusés,

Précisions en cas d’aide accordée :

Le versement du solde peut s’effectuer par volet (enregistrement / promotion / clip / captation) une fois l’enregistrement commercialisé, les dépenses de promotion réalisées, le(s) clip(s)/captation(s) paru(s),
Si le budget réalisé global ou d’un volet est inférieur à 75% de son prévisionnel, la demande sera présentée à nouveau en comité de sélection des projets artistiques

> téléchargez le document détaillant la marche à suivre, les conditions exhaustives et les documents à fournir

> téléchargez la grille d’appréciation des projets musicaux présentés en comités de sélection de projets artistiques

Comment faire ?

Rappel : la demande doit émaner de l’artiste-interprète et non d’intermédiaires.

Si vous réunissez ces conditions, contactez-nous :

  • par téléphone 01 44 63 10 00 (choix 2)

du lundi au vendredi
de 9h à 13h et de 14h à 17h30

Vous avez une question ?

Sur quels éléments les comités de sélection se basent-ils pour soutenir les projets musicaux ?

L’Adami apporte une aide financière à des projets portés par des artistes-interprètes qui gèrent en direct leur carrière en (co)produisant majoritairement leurs enregistrements à travers une structure (association ou société) qu’ils contrôlent et dédiée à leurs projets.

Ces soutiens sont attribués de façon sélective par les comités de sélection composés d’artistes élus, qui devront inscrire leur décision dans une enveloppe budgétaire contrainte.

Les membres des comités de sélection accorderont particulièrement leur attention à :

  • l’appréciation artistique du projet
  • le développement de carrière de l’artiste
  • l’appréciation budgétaire du projet

> téléchargez la grille d’appréciation des projets musicaux présentés en comité de sélection

 

Ce contenu vous a-t-il été utile : Oui - Non
Qui peut demander une aide pour son projet artistique ?
  • Un artiste producteur qui gère sa propre structure ou un artiste en nom propre.
  • Un artiste associé de l’Adami dans le cadre des programmes qui leur sont destinés : Déclencheur projet théâtre, Déclencheur projet audiovisuel
  • Un producteur audiovisuel ou musical, un producteur de spectacle, une compagnie… qui emploient des artistes-interprètes, représenté par une structure de droit privé dotée d’une personnalité morale (association, SARL, EURL) avec un code APE en rapport avec le champ artistique.
    (Dans le cadre de la réforme des aides aux projets artistiques mise en oeuvre en 2021, l’Adami informe les porteurs de projets que les aides aux structures seront ouvertes fin septembre 2021).
Ce contenu vous a-t-il été utile : Oui - Non
Retour en Haut