Les comédiens Talents Adami Cannes 2014

Barbara Probst

Après une solide formation musicale, Barbara débute à l'âge de 15 ans, dans Le frangin d'Amérique de Jacques Fansten (Prix révélation et découverte au Festival de St Tropez). Elle joue ensuite dans une vingtaine de films pour le cinéma et la télévision aux côtés de Vincent Pérez, Jérémy Renier, Claude Brasseur, François Cluzet...
Au théâtre, elle participe en 2011 au Jubilé d'Agathe de P.Lainé au Studio Théâtre de la Comédie-Française, avant d'être engagée par N.Briançon Volpone avec R. Bertin, au théâtre de la Madeleine. Elle est diplômée de la LAMDA (Londres) et achèvera le CNSAD en juin prochain.

Benoît Hamon

Benoît entre au conservatoire d'art dramatique d'Angers en 2006. Il travaille le répertoire classique, découvre les auteurs contemporains, s'essaye à la mise en scène, à l'écriture. En 2010, il intègre l'école du Studio Théâtre d'Asnières. C'est dans Adieu Berthe, l'enterrement de mémé (2012) réalisé par Bruno Podalydès, qu'il fait ses débuts au cinéma, aux côtés de Denis Podalydès, Valérie Lemercier, Isabelle Candelier. Par ailleurs, Benoît peint et prépare actuellement sa première exposition.

Signe particulier : Benoît porte très bien la moustache.

Bérénice Coudy

Après avoir étudié trois ans au cours d’art dramatique de Jean-Laurent Cochet, Bérénice rejoint 3 élèves et ils créent ensemble leur compagnie de théâtre. Elle joue dans le cadre du Festival OFF d’Avignon en 2013 et ensuite à Paris dans une création mêlant chansons et théâtre autour de Marivaux. Bérénice joue également dans deux courts métrages. Depuis 2008, elle participe à des shootings photo en tant que modèle notamment pour Sylvie Malfray et Nikos Papadopoulos.

Signe particulier : Bérénice est très gourmande...

Claire Tran

Diplômée en 2006 du CNSM de Paris en danse contemporaine, Claire travaille notamment avec Marie-Claude Pietragalla et Hervé Robbe. De la scène elle court vers les plateaux de cinéma et multiplie les rôles dans des courts métrages puis suit une formation au Studio Pygmalion. En 2010 elle entame trois saisons avec le spectacle de Jacques Gamblin Tout est normal mon cœur scintille, dont deux séries au théâtre du Rond-Point. En 2012, Claire Denis lui offre un rôle dans Les Salauds aux côtés de Vincent Lindon, suite à cela, elle a tourné dans trois films qui sortiront en 2014 : Lucy de Luc Besson et Eden de Mia Hansen-Løve et Sils Maria de Olivier Assayas, en sélection officielle du Festival de Cannes cette année.

Signe particulier : Claire est franco-britannique. She speaks perfect English.

Clovis Fouin

Comédien et metteur en scène, Clovis s'est formé à la classe libre du cours Florent. Il a travaillé au théâtre avec Olivier Py, Magali Leiris, Thomas Bouvet, Léo Cohen Paperman, Lazare Herson-Macarel, Razerka Lavant, Sebastien Grall. Il a tourné sous la direction de Gérard Mordillat Les Vivants et les Morts, Philippe Venaut Saïgon l'été de nos 20 ans, René Manzor, Marc Angelo, Alain Tasma, Jean-Pierre Mocky Le Mentor, René Féret La Sœur de Mozart, Michael Salerno Dans le Silence, Antoine Delelis Irréprochable.

Signe particulier : Clovis est le co-fondateur du festival NTP. 

Elisa Benizio

Après plusieurs stages au cours Florent et Acting International, Elisa entre au cours Jean-Laurent Cochet en 2010 où elle suit une formation théâtrale pendant 3 ans. En parallèle, elle prend des cours de chant lyrique avec Chantal Santon et participe à des opéras tels que le King Arthur et la Belle Hélène. En 2013, Elisa entre dans une compagnie de théâtre et joue dans une mise en scène de Shirley et Dino, un spectacle présenté au festival Avignon Off et par la suite à Paris.

Signe particulier : Beyonce m’a tout pompé !!

Elsa Canovas

Elsa se forme à l’art dramatique au Conservatoire de Lyon, avant d’entrer à l’ESAD à Paris (promotion 2013). Elle travaille notamment avec Christophe Rauck, Stéphane Brizé, Jean-Claude Cotillard... Elle étudie le jeu masqué et le clown avec Christophe Patty et Paul-André Sagel. Elle joue dans Illusions de Ivan Viripaev sous la direction de Galin Stoev, dans Macbeth de W.Shakespeare mis en scène par Anne-Laure Liegeois. Elle fait ses débuts au cinéma auprès de Simon Gras et Charles-Antoine Sanchez dans Kidult, et La place Royale, court métrage réalisé par Anne-Laure Liegeois et Jean-Christophe Cavallin pour La Comédie Française.

Signe particulier : Elsa a été championne départementale de curling en 1998.

Fannie Outeiro

Issue d’une famille d’artistes, Fannie démarre la danse classique dès 4 ans. Elle prend des cours de piano, de solfège, de chant, de théâtre, de danse jazz et contemporaine. En 2010, elle entre au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique. Dès sa sortie, elle alterne les rôles dans les projets JTN, le théâtre public et privé, le doublage, les enregistrements pour Radio France, la danse, les courts-métrages, la publicité et le cinéma. Elle a travaillé, entre autres, avec Michel Fau, Alain Sachs, Pierre Aknine, Caroline Marcadé, Jérôme Langlade, Marcel Bozonnet, Ambarish Manepalli, Bernard George, Philippe Garrel, et Xavier Giannoli.

Signe particulier : se prend pour Maryline Monroe, même avec un costume d'éléphant.

Florence Coste

Formée à l’Entrée des artistes par Olivier Belmondo puis avec le coach américain Jack Waltzer, lors de ses stages à Paris, Florence démarre sa carrière à 16 ans. Elle joue d’abord sur scène, dans des comédies musicales : Aladin au Palais des congrès, La Petite Sirène à l’Olympia, Il était une fois Joe Dassin, Les amants d’un jour. Elle passe à l’image ensuite et fin 2012, elle obtient son premier rôle important dans un long métrage Angélique, marquise des anges réalisé par Ariel Zeitoun.  Elle tourne également dans des téléfilms sous la direction d’Eric Duret et de Julien Zidi.

Guillaume Loublier

Une difficulté à surmonter lui donne rendez-vous avec le théâtre. En 2009, il débute au café-théâtre à Montpellier. Très vite repéré par Michel Saillard, il joue d'abord des rôles comiques. Stimulé par l'envie d'apprendre, il choisit le cours Jean-Laurent Cochet où il est rapidement amené à donner des textes du répertoire classique en master-class et dans des mises en scène de ce dernier. Une envie de créer le pousse à écrire des sketchs qu'il joue en scène ouverte. Récemment, c'est à Paris qu'il exerce son métier.

Signe particulier : Guillaume rêve d'acheter une machine à Kebab.

Hugo Brunswick

Hugo Brunswick démarre les Cours Florent à l’âge de 14 ans. Il poursuit sa formation chez Jean Perimony puis au Conservatoire du 8è, et effectue en anglais des stages Actor’s Studio dirigés par Robert Castle. En parallèle, il tourne au cinéma dans La Boite Noire de Richard Berry ou Les Tuche d'Olivier Baroux, et à la télévision pour notamment Elisabeth Rappeneau dans J'ai peur d'oublier primé en 2011 au Festival de La Rochelle, Patrick Huard ou encore Josée Dayan. Récemment, il joue à la Cigale dans Le Misanthrope mis en scène par Michèle André et dans une pièce sur les poilus, Zone Rouge, aux côtés de Patrick D’Assumçao.

Signe particulier : ses influences se situent entre Serge Reggiani et 2PAC.

Kevin Garnichat

Après être passé par le Studio Théâtre d'Asnières et le Conservatoire Régional de Versailles, Kevin entre au CNSAD (promotion 2014), où il a notamment l'occasion de travailler avec G. Lavaudant, S. Ouvrier, C. Marcadé, R. Renucci ou encore L. Natrella. En parallèle de sa carrière de comédien, Kevin a réalisé un court-métrage, Le bout du rouleau premier prix du concours "Prix de court" et écrit et mis en scène une pièce dans le cadre du festival des cartes blanches du Conservatoire. Depuis deux ans il fait partie du Collectif 49701 avec lequel il adapte les Trois mousquetaires sous forme de série théâtrale.

Signe particulier : Kevin va jouer en février 2015 Berliner Mauer au Théâtre Gérard Philippe de St Denis, spectacle mis en scène par J. Bertin et J. Herbulot.

Léo Reynaud

Il s’initie au théâtre avec Brigitte Jaques-Wajeman et se forme auprès d’Azize Kabouche, Abbès Zahmani et Alison Hornus.
Il a travaillé avec Antoine Juliens, Élie Wajeman, Pascale Daniel-Lacombe…
Avec la compagnie du Kali d’Or, il met en scène le premier texte de Philippe Gauthier Une jeune fille et un pendu et réalise deux courts-métrages VespasSSIennes et C’est Lui ! Récemment, il a joué dans le Bourgeois Gentilhomme mis en scène par Denis Podalydès.

Signe particulier : Léo rêve de monter les marches à Cannes...

Lionel Lingelser

Après La Classe Libre des Cours Florent il entre au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris où il suit les cours de Dominique Valadié, Daniel Mesguich, Sandy Ouvrier, Alfredo Arias, Mario Gonzalez. Puis il rencontre le metteur en scène Omar Porras pour Les Fourberies de Scapin où il interprète le rôle-titre. Il joue sous la direction de Jean Michel Ribes dans Musée Haut Musée Bas. Philippe Calvario dans Une Visite Inopportune d’Olivier Letellier dans le solo «Oh Boy». Au cinéma sous la direction de François Desagnat et Thomas Sorriaux, Florence Bon, Joël Santoni. Avec Louis Arene il créé la compagnie Munstrum Théâtre.

Signe particulier : Lionel maitrise le dialecte alsacien et ses variantes folkloriques, jetz geth's los !

Manuel Severi

C’est en 2010 qu’il intègre l’Ecole Supérieure de Théâtre de Bordeaux en Aquitaine, dans laquelle il travaillera notamment avec Yann-Joël Collin, Marcial Di Fonzo Bo, Nuno Cardoso, Christian Von Treskow, Marc Paquien, Eric Vigner, Dominique Pitoiset et Brigitte Jacques-Wajeman. En 2012, il crée sa carte blanche, Le Connemara, qu’il écrit et interprète. En 2013, il est également acteur et co-metteur en scène de Poucet, joué au Théâtre National de Bordeaux en Aquitaine. En mai 2014, au Théâtre du Pavé, à Toulouse, il créera avec le collectif Les Bâtards Dorés, Princes, une adaptation librement inspirée de L’Idiot de Dostoïevski.

Signe particulier : Parfione Semionovitch Rogojine

Max Geller

Suite à l’obtention d’un Master 2 en école de commerce, Max Geller se dirige tout droit vers une carrière dans le commerce international. Une passion pour le théâtre née d’un stage d’improvisation va l’en dévier. Il décide alors de se perfectionner au métier d’acteur en suivant des cours au «Laboratoire de l’acteur» puis les ateliers de Jack Waltzer membre à vie de l’Actors studio. Il a récemment joué aux côtés de Patrick Chesnais et François Berléand dans 12 ans d’âge, une comédie de Frédéric Proust. Il réalisera très bientôt son premier court-métrage intitulé Un temps pour elle, un drame poétique sur le thème de la vie en détention.

Signe particulier : Max sait faire la danse du ventre

Nina Meurisse

Elle fait ses premiers pas au cinéma à 10 ans aux côtés d’Isabelle Huppert dans Saint-Cyr puis dans Des épaules solides d’Ursula Meier. En plus d’une formation de Musique (piano, guitare, harpe) et de danse en Conservatoire elle réalise son 1er court-métrage, Petit traité de marketing puis commence une formation théâtrale au CFA d’Asnières. Frédéric Mermoud lui offre le premier rôle dans Complices en 2010. Sa carrière s’accélère avec Mains Armées de Pierre Jolivet, Au bout du conte d’Agnès Jaoui, Lulu femme nue de Solveig Anspach. En écriture de son 2ème court-métrage, elle continue les tournages et le théâtre avec une ferveur sans relâche.

Signe particulier : oui !

Rosa Bursztein

Rosa est diplômée de La Classe Libre du Cours Florent, de l’Ecole du Studio d’Asnières et d’une Licence en Cinéma à Paris III. Rosa a tourné avec des réalisateurs tels que Stephen Frears Untitled Cycling Project, biopic sur Lance Armstrong, Francois Marthouret, Philippe Berenger ou encore Merzac Allouache. Elle a incarné Cécile de Volanges au Théâtre de l’Atelier, dans la mise en scène de John Malkovich des Liaisons Dangereuses ainsi que le rôle de Bathilde Bartavelle dans Le Prix Martin mise en scène P. Stein au Théâtre de l’Odéon. Elle est enfin auteur du court-métrage La Piscine prochainement.

Signe particulier : Rosa est fan de Louis CK.

Valérian Behar-Bonnet

Valérian Behar-Bonnet débute sa formation théâtrale à 14 ans chez Annie Schindler. De 19 à 22 ans, il est acteur et metteur en scène de nombreux spectacles où il mêle théâtre, chant, danse, musique et mime, tout en donnant des cours. En 2009, il entreprend un long voyage qui lui permet d'élargir son horizon artistique : Amérique du nord, Amérique centrale et Jamaïque. Sa voix, sa guitare et son goût des autres, lui permettent de belles rencontres. En 2012, il rentre en France et reprend sa formation en passant chez Jean-Laurent Cochet, puis chez Béatrice Brout. En 2013 et 2014, il joue au Festival Off d'Avignon et à Paris.

Signe particulier : Valérian, agent spatio-temporel à ses heures.