Les réalisateurs

Anca Damian

Anca Damian a un diplôme en cinématographie puis un Doctorat en Arts, Cinéma et Medias.
A écrit, réalisé et produit :
Rencontres croisées (2008), invité aux festivals de Pusan, Chicago, Goa, Cottbus, Göteborg et Rome.
Le voyage de Monsieur Crulic (2011), a obtenu une visibilité internationale aux nombreux festivals comme Locarno, Telluride Annecy, New Directors / New Films ainsi que 150 autres.
Le film a remporté plus de 35 prix, incluant le Cristal d'Annecy.
A Very Unsettled Summer   reçu trois prix a l'Union des Réalisateurs Roumains.
La Montagne Magique (2015) fut présenté en avant première mondiale au festival d'Annecy au Festival International de Karlovy Vary où il a reçu la Mention Spéciale du Jury. Il a été également sélectionné dans plus de 40 festivals au sein desquels il a reçu de nombreux prix a Amiens (Prix du Meilleur Film), Animafix (Gijón), Leipzig Dok ARD Prize.
En plein santé, long-métrage de fiction, est en phase de postproduction.

Joann Sfar

Joann Sfar naît à Nice en 1971, d'une mère chanteuse et d'un père avocat.
Il grandit dans la culture juive, ashkénaze et séfarade à la fois, apprend l'hébreu et les préceptes de la Torah, mais fréquente l'école publique. Très tôt, et avec l'abondance qui le caractérise encore aujourd'hui, il invente et dessine des histoires. Dès l'âge de quinze ans, il envoie à des éditeurs un projet de bande dessinée par mois, que tous lui refusent avec la même régularité.
Après une maîtrise de philosophie à l'université de Nice, il entre aux Beaux-Arts de Paris et se passionne pour les cours de morphologie. En 1993, il passe la porte de l'atelier Nawak, futur atelier des Vosges, où il fera la connaissance de Lewis Trondheim, David B., Jean-Christophe Menu, Emmanuel Guibert, Christophe Blain, Émile Bravo, Marjane Satrapi.
Un beau mois de 1994, trois maisons différentes lui proposent d'éditer son travail. Son premier album, Noyé le poisson, est publié cette année-là par L'Association. Depuis Joann Sfar compose une œuvre d'une originalité absolue. La profondeur de ses histoires n'exclut jamais la drôlerie ou la sensualité. Ses personnages ont la truculence de ceux d'Albert Cohen et le plaisir de dessiner est chez lui aussi communicatif que chez Quentin Blake. Il est de ceux grâce auxquels la bande dessinée s'est éveillée à une vie nouvelle.
Après une série d'animation adaptée de son Petit Vampire pour France Télévision en 2004, il passe au cinéma avec simultanément Gainsbourg vie héroïque qui obtiendra 3 Césars en 2011 puis l'adaptation de son Chat du Rabbin coécrit avec Sandrina Jardel et coréalisé avec Antoine Delesvaux, César 2012 du meilleur film d'animation.
Après ses carnets publiés chez Delcourt et la réalisation de La Dame dans l'Auto avec des Lunettes, l'année 2015 a vu la publication d'un nouveau tome du Chat du Rabbin et la mise en production du long métrage d'animation Petit Vampire.

Mathias Malzieu

Mathias Malzieu, auteur-compositeur et chanteur du groupe de rock français Dionysos, mène de front carrière musicale et littéraire. Après un recueil de nouvelles, 38 mini westerns (avec des fantômes), et un émouvant roman autobiographique sur la mort de sa mère, Maintenant qu’il fait tout le temps nuit sur toi (Flammarion, 2005), il publie en 2007 La Mécanique du cœur, énorme succès critique et populaire, traduit dans 22 pays et vendu à plus d’un million d’exemplaires dans le monde. L’album éponyme de Dionysos est double disque d’or. Mathias adapte en 2014 son roman en un film d’animation, Jack et la mécanique du cœur, produit par Luc Besson (nommé aux Césars et short listé aux Oscars ; plus d’un million d’entrées). Il a également écrit Métamorphoses en bord de ciel (Flammarion, 2011), Le plus petit baiser jamais recensé (Flammarion, 2013) ainsi que L’Homme Volcan, conte pour iPad et iPhone qui a remporté le Prix du livre numérique 2012. Publié en même temps que le nouvel album éponyme de Dionysos, Journal d’un vampire en pyjama est son sixième livre.

Olivier Van Hoofstadt

Olivier Van Hoofstadt est un réalisateur et scénariste belge. Olivier tient sa première caméra à l’âge de douze ans, pour réaliser des films de guerre entre amis. Avec Olivier Legrain, son complice de toujours et auteur du scénario de Go Fast sorti en 2007, Olivier Van Hoofstadt écrit et réalise plusieurs courts métrages, dont Snuff Movie (1995) avec Marion Cotillard, Keo (1997) et Parabellum (1997) avec José Garcia. Le public français le découvre en 2006 grâce à la sortie de Dikkenek (2005), son premier long métrage co-produit par Emmanuel Prévost. Il s’agit d’une comédie déglinguée portée par des situations ubuesques et un casting détonnant : Jean-Luc Couchard, Dominique Pinon, Jérémie Rénier, Marion Cotillard, Mélanie Laurent, Catherine Jacob, François Damiens et Florence Foresti. Deux ans plus tard, le réalisateur est de retour, aux manettes d'un film d'action nerveux et rapide, Go Fast (2007), qui décrit une infiltration dans le milieu des passeurs de drogue en bolides à quatre roues, entre le France et l'Espagne, avec Roschdy Zem et Olivier Gourmet.

Sylvain Chomet

Après des études à l'Ecole supérieure de l'image d'Angoulême en 1987, Sylvain publie sa première bande dessinée Le Secret des libellules (Futuropolis) puis en collaboration avec Nicolas de Crécy, une adaptation du premier roman de Victor Hugo Bug-Jargal. Il s'attaque ensuite au scénario de Le Pont dans la vase (Glénat), dessiné par Hubert Chevillard puis de Léon la came (Casterman) avec Nicolas de Crécy, qui obtiennent le prix Goscinny puis le grand prix au Festival d'Angoulême. Passant à la réalisation de films d'animation, il écrit et réalise le court métrage La vieille Dame et les Pigeons. Le film reçoit un grand nombre de prix dont un Bafta Award, le grand prix du Festival d'Annecy et une nomination aux Oscars. En 2003, Les Triplettes de Belleville, son premier long métrage d'animation connait un grand succès public et critique dans de nombreux pays et lui vaut une nomination aux Oscars dans deux catégories (Meilleur film d'animation et Meilleure chanson originale). En 2006, il passe à la caméra en réalisant le court métrage du 7ème arrondissement, pour le film Paris, je t'aime. En 2010, sort L'Illusionniste, long métrage d'animation basé sur un script inachevé de Jacques Tati qu'il a adapté, réalisé et dont il a composé la musique. Le film reçoit l'European Film Award et est nommé aux Golden Globes, aux Césars et aux Oscars dans la catégorie Meilleur film d'animation. Sylvain a tourné son premier « live » avec la productrice Claudie Ossard en 2013. Il travaille actuellement sur plusieurs projets aussi bien en live qu'en animation.