Les droits internationaux

Pour couvrir l'exploitation internationale des prestations des artistes-interprètes, l'Adami signe et gère des accords de représentation et d'échanges de rémunérations avec des sociétés étrangères de gestion de droits. 

Grâce à ces accords de représentation, les artistes associés de l'Adami perçoivent directement les rémunérations qui leur sont dues pour l'exploitation de leurs prestations sonores et/ou audiovisuelles dans 22 pays : > liste des accords par pays

Les artistes de ces pays perçoivent les rémunérations qui leurs sont dues pour l’exploitation de leurs prestations en France.